Le sel est revenu à La Palme (11)

Au cœur du Parc naturel régional de la Narbonnaise, une restauration tout à fait productive !

Date de publication : 22/01/2016

Alors que les Salins du Midi s'étaient séparé du Salin de La Palme en 2006, Patrice Gabanou, maître saunier ayant entre autres fait redémarrer le site de Gruissan, Jean-Jacques Promé, directeur général et associé, ainsi que la société Quadrimex ont décidé de faire renaître le salin de La Palme. La production de sel a repris sur ce site patrimonial riche.

Le salin fait partie du complexe lagunaire de La Palme, un site Natura 2000. Il s'inscrit dans un espace naturel tout à fait spécifique, à cheval entre les domaines maritime et continental, qui accueille une grande biodiversité.

En lien avec l’État, gestionnaire du Domaine public maritime, la commune de La Palme et le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée, l’outil de production a été remis en état : désensablement des canaux, révision et remplacement des pompes, réparation des vannes, renforcement des digues et bien sûr remise en état des tables salantes.

C'est en juillet 2014 que la première récolte à la main de fleur de sel a pu être réalisée ; et en septembre 2015, la première récolte mécanique de sel de mer.

Salins © Office de Tourisme de La Palme Etang de La Palme © Jean Belondrade

Des activités agro-éco touristiques ont également été mises en œuvre en parallèle de cette production salicole. Aujourd’hui, un restaurant, une boutique de produits du terroir et des visites guidées du salin en calèche, en petit train ou encore en VTT, font découvrir l’histoire du sel. Le renouveau de La Palme permet également le maintien et la gestion d’un patrimoine historique. Le développement de cette activité locale avec la création d’emplois qu’ellr entraîne, a reçu un accueil unanime sur le territoire.

Bien entendu, on ne saurait s’arrêter en si bon chemin. Maintenant que l’eau est revenue dans le salin de La Palme, les oiseaux d’eau aussi. Le Parc et les Salins de l’Aude travaillent aujourd’hui ensemble sur un projet de restauration d’un îlot de nidification pour les Laro-limicoles coloniaux, histoire de faire revenir le rare Goéland railleur, qui affectionnait jadis le salin de La Palme au moment de sa reproduction.

  • Contacts

Kattalin Fortuné-Sans, coordinatrice Zones humides et Natura 2000 :

04 68 44 17 60 k.fortune@parc-naturel-narbonnaise.fr

Camille PFLEGER, Chargée de mission La Palme :

04 68 42 23 70 c.pfleger@parc-naturel-narbonnaise.fr

 

  • En savoir plus

Voir la fiche retour d’expérience : Restauration du Salin de La Palme, Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de la Narbonnaise, 2015