Swiss replica watches uk has also rolex replica been able to return to the consumer's vision, but also for the swiss replica watches revival of the Swiss mechanical watch A certain breitling replica basis.
 PREDHYPO, un projet de recherche … d’excellence ! | Pôle-relais lagunes méditerranéennes

PREDHYPO, un projet de recherche … d’excellence !

Sur l’étang de Berre (13)

Date de publication : 21/01/2016

PREDHYPO est un programme qui vise à comprendre comment se mettent en place et se développent dans l’étang de Berre les phénomènes d’hypoxie, c’est-à-dire une disparition quasi-complète de l’oxygène dans la colonne d’eau.

L’oxygène est apporté en surface de l’eau par l’atmosphère et il est consommé par les organismes supérieurs (végétaux et animaux) et les bactéries. Cette consommation est plus importante à proximité du fond, où s’ajoutent les besoins des organismes et bactéries vivants dans le sédiment ainsi que des réactions chimiques spécifiques. Lorsque la masse d’eau située juste au-dessus du sédiment n’est pas renouvelée assez vite par les courants, tout l’oxygène qu’elle contient peut être « pompé », et des crises d’hypoxie ou d’anoxie (absence totale d’oxygène) se mettent en place, entrainant la mort de tous les organismes supérieurs. De tels phénomènes se produisent chaque été au fond de l’étang de Berre, limitant le développement de l’écosystème entre 9 et 5 m de profondeur.

Pour mieux comprendre et prédire ces hypoxies, les équipes scientifiques de PREDHYPO étudient les mécanismes physiques, chimiques et biologiques qui contrôlent tout le cycle de l’oxygène à l’interface eau-sédiment. Elles réalisent des expérimentations en laboratoire et sur le terrain à partir de techniques innovantes. Ces données sont ensuite intégrées dans un modèle numérique qui doit permettre de simuler ce cycle, et avec lequel, différents scénarios d’évolution pourront être testés pour, si possible, en limiter les causes.

 

PREDHYPO est financé par la Fondation Amidex (Initiative d’Excellence Aix-Marseille) et regroupe des équipes de l’université Aix-Marseille (CEREGE, MIO, IMBE, IRPHE), de l’université de Bordeaux III (EPOC), de l’université de Nîmes (CHROME), du Norwegian Institute for Water Research (NIVA) et du GIPREB. Il est coordonné par O. Radakovitch, C. Grenz et S. Rigaud.



Le manque d'oxygène des eaux de l'étang

 

  • Contact 

Elisabeth Le Corre

GIPREB

04 42 74 15 51

 

  • En savoir plus

Site Internet du Gipreb

Article sur le site France 3 Provence Alpes (vidéo ci-dessus)