Swiss replica watches uk has also rolex replica been able to return to the consumer's vision, but also for the swiss replica watches revival of the Swiss mechanical watch A certain breitling replica basis.
 Projet de relocalisation des biens et des activités sur le littoral Hyèrois (83) | Pôle-relais lagunes méditerranéennes

Projet de relocalisation des biens et des activités sur le littoral Hyèrois (83)

Réalisation d’un diagnostic des enjeux du territoire

Date de publication : 24/11/2015

En décembre 2013, un projet porté par la Ville et concernant le site de la plaine côtière du Ceinturon, a fait partie des cinq territoires retenus par le Ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, dans le cadre d’un appel à projet sur l’expérimentation pour la recomposition des territoires menacés par les risques littoraux. Cet appel à projet s'intègre dans l’Axe C de la « stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte » adoptée en 2012, qui vise à favoriser la relocalisation des activités et des biens situés dans des territoires à fort risque d’érosion, tout en maintenant le dynamisme des territoires.

Il s’agit de réfléchir à un aménagement à long terme permettant de mettre durablement à l’abri les lieux menacés par l’érosion et la submersion, avec la prise en compte des changements climatiques et l’élévation du niveau de la mer.

Le projet vise à :

  • qualifier et quantifier les risques d’érosion et de submersion sur le secteur en prenant en compte l’élévation programmée du niveau de la mer,
  • identifier les enjeux à risque,
  • définir un programme d’actions et d’aménagement à long terme,
  • mettre en place un mode de gouvernance et de concertation permettant l’élaboration d’un Schéma d’Aménagement Concerté et Partagé par les acteurs du territoire.

Suite à une phase de diagnostic des enjeux du territoire en 2014, les risques ont été qualifiés et quantifiés en 2014.

  

La Ville et le Ministère travaillent maintenant ensemble pour définir les orientations à prendre et les actions à mener.

Un séminaire national de restitution des 5 expérimentations a eu lieu le 30 juin dernier à Paris. Les échanges ont porté notamment sur les éventuelles propositions d'actions pour initier véritablement le principe de recomposition spatiale sur les territoires menacés à terme, ainsi que sur les prospectives et les problématiques soulevées par ces expérimentations littorales avec l’ensemble des participants.

Avis du jury du 22 novembre 2012 : Le jury donne un avis favorable à la démarche du projet de relocalisation en considérant les atouts suivants :
  • un site emblématique et exceptionnel qui fait le lien entre une plaine littorale très convoitée et sous pression, et un rétro-littoral de haute qualité paysagère et urbaine, l’ensemble formant un territoire avec d’importants enjeux territoriaux et environnementaux ;
  • une démarche de gestion du trait de côte déjà engagée avec une volonté d’en chercher les enseignements pertinents pour les territoires proches ;
  • une méthodologie et une organisation des structures de gouvernance d’une forte potentialité, liée notamment à celle structurée pour l’Opération Grand Site dont l’élaboration est en cours
 
Les aléas
Le fonctionnement hydrosédimentaire de la plaine côtière du Ceinturon a été modifié à compter des  années 50 par les aménagements portuaires. Ces aménagements ont sectionné les transferts sédimentaires : les zones en amont des ouvrages par rapport à la dérive littorale connaissent aujourd’hui des phénomènes d’accrétion alors que les zones en aval sont en érosion (recul jusqu’à 0,5 mètre par an en moyenne de 1972 à 2003).
Contrairement à l’érosion, la connaissance sur les risques de submersion n’a pas encore fait l’objet d’études particulières sur le territoire. Toutefois, des données morphodynamiques existent (en plus des prévisions de l’ORNEC).
Niveaux d’eau lors d’évènements tempétueux :
  • tempête annuelle : + 0,65 m NGF ;
  • tempête décennale : +0,95 m NGF ;
  • tempête cinquantennale : +1,15 m NGF.
 
Les enjeux du projet
La plaine côtière du Ceinturon est la porte d’entrée de la ville et de l’aire toulonnaise par la présence de l’aéroport mais c’est aussi une plaine alluviale et côtière où se côtoient zones humides, activités agricoles, village littoral et tourisme balnéaire. Les enjeux du projet seront donc de :
  • qualifier et quantifier les risques d’érosion, de submersion et de concomitance inondation/submersion en tenant compte de l’élévation programmée du niveau de la mer,
  • programmer le recul stratégique du boulevard de la Marine avec la prise en compte des évolutions de la desserte aéroportuaire ;
  • programmer ou identifier des moyens de relocalisation des autres biens et activités identifiées comme menacés et relocalisables (selon la nature public/privé) ;
  • requalifier les plages, zones humides, zones libérées avec un objectif de préservation des équilibres naturels
  • et de création d’une voie douce reliant le centre-ville au port.
Les réflexions s’inscriront en cohérence avec l’ensemble des actions et politiques intéressant ce territoire.


      

 

Source : Séminaire national de lancement du 14 février 2013 « VERS LA RELOCALISATION DES ACTIVITÉS ET DES BIENS - 5 TERRITOIRES EN EXPÉRIMENTATION » (Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie)

 

  • En savoir plus

Actes du séminaire du 14 février 2013

Actes du séminaire à mi-parcours du 19 mai 2014 et annexes

Présentations du séminaire de restitution du 30 juin 2015

La stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte

 

  • Contact

Magali BAYLE

Mairie de Hyères les Palmiers

Chef du Service Littoral

Tel : 04.94.00.78.58



Mireille GUIGNARD

bureau du littoral et du domaine public maritime naturel au MEDDE

sous-direction du littoral et des milieux marins (DEB/DGALN)

mireille.guignard@developpement-durable.gouv.fr