Retour d’une activité agricole sur le site de la Petite Camargue (Saint-Chamas, 13)

Suite aux recommandations de gestion du CEN PACA

Date de publication : 19/02/2016

Ce site situé sur la rive nord de l’étang de Berre et implanté à l’embouchure de la Touloubre est une propriété de 85,5 ha acquis par le Conservatoire du Littoral depuis 1998. Ainsi, alimentée en eau douce par la Touloubre et l’eau saumâtre de l’étang de Berre, la Petite Camargue de Saint-Chamas accueille des milieux naturels variés : cordon littoral coquiller, sansouïres, roselière et jonchaie (25,5 ha), prairies humides, ripisylve de la Touloubre, garrigue… permettant l’expression d’une flore et d’une faune diversifiées et remarquables. Ce site jouxte un secteur également reconnu pour sa richesse, notamment sur le plan ornithologique : les Palous, situés au Sud-ouest de la Petite Camargue représentant 13,5 ha appartenant à la commune de Saint-Chamas.

La Petite Camargue à Saint-Chamas (13) sera de nouveau pâturée
© Bénédicte Meffre – CEN PACA

 

 

 

Au XIXe siècle, la Touloubre est endiguée pour permettre l’irrigation de cultures de plus en plus nombreuses. Entre les 2 Guerres Mondiales, 2 exploitations agricoles étaient présentes sur le site. Ces petites exploitations vivrières étaient diversifiées avec de l’élevage.

En 1964, EDF construit la centrale hydroélectrique de Saint-Chamas et rachète en 1966 le site pour y réaliser des aménagements hydrauliques dont la digue qui, en limitant les échanges avec l’étang de Berre, l’a considérablement modifié.

En 1999 la gestion du site a été confiée au Conservatoire des Espaces Naturels de la région PACA (CEN PACA). Depuis 2002, 3 plans de gestion successifs ont permis de fixer les grands objectifs suivants :

  • la restauration des habitats naturels à fort intérêt patrimonial comme la roselière ou encore la ripisylve de la Touloubre (réouverture de la roselière via un chantier école avec le Lycée Professionnel Agricole de l’Isle sur la Sorgue, suivi des niveaux d’eau etc.) ;
  • la connaissance et le suivi de la biodiversité (suivi ornithologique et herpétologique etc.) ;
  • le maintien d'une activité agricole compatible avec les enjeux de conservation (suite aux départs de 2 agriculteurs, le nouveau plan de gestion a envisagé différents scénarii notamment pour le maintien d’un pâturage extensif permettant l’ouverture des milieux) ;
  • la lutte contre les espèces exotiques envahissantes (chantier d’arrachage de la Jussie etc.) ;
  • l’accueil et la sensibilisation du public aux richesses du site (remplacement du pont en bois sur la Touloubre, accessible même aux véhicules, par une passerelle en bois uniquement piétonne ; pose de panneaux de sensibilisation ; visites guidées etc.).
   
Vue sur la roselière et un ancien mas agricole sur le site de la Petite Camargue
© N. Barré /Tour du Valat

 

Après plusieurs années de transition, la Petite Camargue (commune de Saint-Chamas, Bouches-du- Rhône) sera bientôt pâturée. Afin de permettre le retour d’une activité agricole sur le site, plusieurs étapes ont été réalisées :

  • le diagnostic agricole, effectué par la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône ;
  • le renouvellement du plan de gestion du site, qui comprend des recommandations pour le retour du pâturage sur le site en accord avec les enjeux de conservation ;
  • la rédaction et la diffusion d’un appel d’offre ;
  • la sélection des éleveurs en 2015, qui a été effectuée par un comité de sélection composé du Conservatoire du littoral, du CEN PACA, de la mairie de Saint-Chamas, de la Chambre d’agriculture 13 et de la Région. Les éleveurs sélectionnés sont des éleveurs de vaches Aubrac, en cours de conversion bio. Ils sont basés à Eyguières. La Petite Camargue sera utilisée comme site complémentaire et devrait accueillir une vingtaine de vaches avec leur veau. Les bêtes seront présentes du printemps à l’automne et occasionnellement une petite dizaine de génisses pâtureront sur le site pendant l’hiver.

Pour cette première année 2016, le troupeau devrait arriver d’ici le mois de mars. Auparavant, les éleveurs s’affairent pour poser des clôtures sur la totalité des parcelles qui seront pâturées. Il s’agira, dans un premier temps d’un enclos unique sans partitionnement. Etant donné la période de présence des bêtes, une mise en défens de la source où se reproduit ll’Agrion de Mercure (libellule) sera posée, ainsi que sur la parcelle où est présente la Scorzonère à petites fleurs.

 

  • Informations recueillies de :

-la lettre du CEN PACA n°15 - février/mars 2016

-la page Petite Camargue sur le site du conservatoire du littoral 

 

  • En savoir plus

En savoir plus sur le site de la Petite Camargue Balade

Rapport d’activités 2014 du CEN PACA

 

  • Contact
CEN PACA – Bénédicte MEFFRE, gestionnaire du site
Ecomusée de la Crau
Adresse : Boulevard de Provence - 13310 Saint-Martin-de-Crau
Tel : 04 90 47 93 93
Site internet : www.cen-paca.org