Suivi de la reproduction de la Glaréole à collier en Camargue et ses environs et actions de conservation

Rapport de suivi 2015 – Tour du Valat, janvier 2016

Date de publication : 27/01/2016

La Glaréole à collier Glareola pratincola présente une aire de reproduction morcelée, centrée sur le bassin méditerranéen, qui s’étend sur le continent asiatique jusqu’au Kazakhstan ainsi que sur la côte de l’océan Indien jusqu’au Pakistan. Cette espèce, jugée en régression sur une grande partie de son aire de répartition en Europe, est classée « En Danger » en France. L’essentiel de la population française de la Glaréole à collier se trouve en Camargue et ses environs…

 

Les principaux effectifs de la Glaréole à collier Glareola pratincola se trouvent en Espagne (4600-4700 couples), en Turquie (3000-6000 couples), en Russie (320-1250 couples) et en Grèce (500-1000 couples). Certains de ces pays ont connu des baisses d’effectifs atteignant les 85 %. Les populations de Roumanie (480-800 couples) et d’Ukraine (120-1200 couples) semblent stables (Birdlife International 2004).

En France, l’essentiel de la population se trouve en Camargue et ses environs (Ile de Camargue, et occasionnellement Petite Camargue gardoise et bord de l’étang de l’Or) où les effectifs ont varié entre 37 et 127 couples (maximum) sur la période 2000 à 2014 (Kayser 2015). Elle est de ce fait classée comme espèce « En Danger » par Rocamora & Yeatman-Berthelot (1999).

Le suivi de la population reproductrice de la Glaréole à collier en Camargue et ses environs immédiats a été initié par le Conservatoire d’Espaces Naturels de PACA (CEN PACA, anciennement CEEP) en 2000. Il a été repris en 2011 par l’Institut de Recherche de la Tour du Valat afin d’en assurer la continuité, ce qui permet de suivre l’évolution du nombre de nicheurs ainsi que d’estimer les paramètres de reproduction.

Sur l’étang de l’Or, l’installation des glaréoles était assez récente (principalement de 2009 à 2014) alors que le site est suivi annuellement depuis 1993 (Cramm, com. pers.). Comme les années précédentes, des actions de conservation ont été menées conjointement avec le Parc Naturel Régional de Camargue (PNRC).

« Les actions engagées ont eu pour objectif principal d’assurer la sensibilisation des usagers et/ou des propriétaires locaux sur la valeur patrimoniale de l’espèce et de ce fait d’assurer en premier lieu quiétude et tranquillité sur le site de nidification de l’espèce afin de favoriser son succès de reproduction. » 

   
Glaréole à collier Glareola pratincola, (Photo : M. Thibault / Tour du Valat) 

 

Ce rapport présente les résultats obtenus lors du suivi de la reproduction de l’année 2015. Les données récoltées sont comparées à celles des années précédentes. Une attention particulière est une nouvelle fois portée aux causes d’échec identifiées (dérangement humain, prédation, …) et à la qualité de la reproduction.

En conclusion à ce suivi 2015, il a été rapporté que l’effectif reproducteur de la Glaréole à collier a été bas lors de la saison de nidification, il est inférieur à la moyenne des chiffres obtenus depuis le début du suivi initié en 2000.

D’autre part, face au manque de succès de reproduction relevé cette année et de son faible taux de succès de reproduction par nombre de tentatives enregistré, une nouvelle fois, la population régionale ne peut pas être viable car en dessous du seuil d’un jeune par couple préconisé par Vincent-Martin (2007).

 

Il est à retenir pour les années futures :

  • La nécessité de renforcer les prises de contacts avec les propriétaires ou gestionnaires de sites afin de mettre en place un suivi réalisé dans des conditions favorables (en 2015, la plupart des colonies étaient établies sur des terrains privés sans mesures de protection)
  • que les actions de sensibilisation et de concertation puissent avoir lieu afin d’essayer de favoriser le succès de reproduction et de l’augmenter
  • qu’il serait intéressant de développer un réseau de sites de nidification potentiels sur les espaces protégés afin de favoriser ici aussi une augmentation du succès de reproduction,

 

>> A noter sur un autre site lagunaire, celui de l’étang de L’Or dans l’Hérault, il est aussi envisagé d’ouvrir la zone de Tartuguière au pâturage afin de favoriser l’installation des glaréoles.

 

  • En savoir plus

Télécharger le rapport : "Suivi de la reproduction de la Glaréole à collier Glareola pratincola en Camargue et ses environs et actions de conservation pour l’année 2015"

 

A consulter sur le sujet: la Glaréole à collier a fait l’objet d’une brochure « Sciences et gestion » éditée par la Tour du Valat en partenariat avec le CEN PACA et le Parc naturel régional de Camargue.

Cette brochure a vocation à présenter cette espèce patrimoniale et à expliquer quelles sont les mesures de gestion favorables à sa protection en Camargue, notamment dans les espaces agricoles dont elle est fortement dépendante.

En savoir plus : voir la brochure

 

 

  • Contact

Yves Kayser

Ingénieur de recherche

Tour du Valat

Email : kayser@tourduvalat.org