Guide pratique d’aide à l’élaboration, l’exploitation et la gestion des récifs artificiels en Languedoc-Roussillon

Le guide réalisé par le Cépralmar et la Région est sorti ! (2015)

 

Destiné aux gestionnaires de milieux marins, aux collectivités désireuses d'immerger des récifs artificiels ainsi qu’aux bureaux d'études, il a pour ambition de leur apporter les connaissances nécessaires et de les accompagner pas à pas dans leur démarche d’immersion qui est un processus long et parfois semé d’embûches.

Le Languedoc-Roussillon, sous l'impulsion des prud'homies de pêche, a été en 1968 le pionnier en Europe dans l'expérimentation d'immersion de récifs artificiels. Aujourd’hui, ce sont environ 30 000 m3 de récifs artificiels qui ont été immergés sur l'ensemble du littoral du Languedoc-Roussillon pour un coût global de l'ensemble de ces aménagements de près de 8 M €.

La Région a souhaité faire un bilan technique et économique de ces aménagements des fonds marins. Ce bilan, partagé avec l'ensemble des acteurs concernés lors d'un séminaire a notamment permis de mettre en évidence la nécessaire cohérence des immersions à l'échelle régionale, le problème de la gestion de ces aménagements et la nécessité d'une standardisation des suivis scientifiques afin d'estimer la rentabilité économique de ces investissements et leur impact halieutique.

Face à ce constat, il a été décidé de réaliser un  « guide pratique d'aide à l'élaboration, l'exploitation et la gestion des récifs artificiels en Languedoc-Roussillon » à l’attention des maîtres d’ouvrages afin d'avoir une nouvelle approche des immersions. Ce guide est le fruit d’un long travail du Cépralmar et de la Région mené avec les services de l’Etat et appuyé par quatre bureaux d’études (BRL ingenierie / P2A développement et Créocéan / Sirena). Très largement illustré par des exemples concrets et des retours d’expériences, il se veut être un document de référence qui a vu la contribution de nombreux experts faisant référence en matière de récifs artificiels.

Schéma de fonctionnement du récif artificiel avec son environnement

 

Ce guide pratique de référence dispose de plusieurs entrées facilitant la lecture du document et la recherche simplifiée d’informations.

Les cinq chapitres constituant ce guide reprennent chacun une étape clé du montage d’un projet de récifs artificiels.

Chapitre 1 : Principes techniques, écologiques et fonctionnels des récifs artificiels.

Il vise à acquérir les bases sur la connaissance des récifs artificiels et détaille les différents facteurs à prendre en considération pour la réussite du projet (caractéristiques techniques des modules, stratégie d’aménagement, capacités écologiques du milieu, modalités d’exploitation).

Chapitre 2 : Définition des objectifs des projets de récifs artificiels

Ce chapitre permet la définition claire et exhaustive de l’ensemble des objectifs que peut remplir un récif artificiel. La définition de l'objectif des immersions doit être développée dès la demande de concession adressée au service de l’Etat.

Les projets de récifs sont, dans ce guide, repartis selon les 4 catégories d’objectifs ; production halieutique, promotion des activités récréatives ou pédagogiques, reconstitution et de protection des biocénoses marines, optimisation des infrastructures marines.

Chapitre 3 : Faisabilité technique et financière du projet récif artificiel

Il traite des aspects techniques se rapportant au choix des récifs artificiels en fonction des objectifs d’immersion. Des retours d’expérience ou des initiatives en cours d’expérimentation sont présentés à titre d’exemple dans le guide. Bien qu'il n'y ait pas de solution “idéale”, des indications sont aussi fournies sur le volume, la profondeur, l’architecture et la stratégie d’implantation.

Chapitre 4 : Connaître le cadre juridique et réglementaire

Quel que soit l’objectif du projet, la mise en place de récifs artificiels n’est pas sans impacts sur le milieu marin. Cette pratique est ainsi encadrée, régulée et contrôlée.

Aujourd’hui, les opérations de récifs artificiels suivent les législations relatives à l’utilisation du Domaine Public Maritime et à la protection de l’environnement marin. Ce chapitre permet grâce à des schémas de bien suivre les démarches juridiques et réglementaires imposées par la législation française.

Chapitre 5 : Gouvernance et gestion des récifs artificiels

La mise en œuvre d’une gestion des récifs artificiels, qui faisait défaut jusqu’à présent en Languedoc- Roussillon a été rendue obligatoire dans le document stratégique pour l’implantation des récifs artificiels, édité par l’état en 2012. Cet aspect est aujourd’hui nécessaire pour optimiser l’efficacité de ces outils d’aménagement des fonds marins et prendre en compte les nouveaux usages qui s’y développent (plongée de loisir, pêche professionnelle, pêche récréative, chasse sous-marine). Ce chapitre tente ainsi de répondre aux différentes questions clés que se posent les opérateurs en matière de gouvernance et de gestion des récifs.

Sont aussi associés à ce guide :

  • une frise chronologique reprenant chaque étape de construction d’un projet avec des renvois vers les différents chapitres du guide,
  • des exemples (Agde, Marseille et Portugal) qui permettent d’illustrer des cas concrets d’immersion, disposant chacun de spécificités propres à leurs objectifs, leurs sites d’implantation et permettant là encore des renvois vers les différents chapitres du guide.
  • un catalogue des modules permettant aux futurs maîtres d’ouvrage de disposer d’un éventail présentant à la fois les modules utilisés par le passé, des modules brevetés ou non mais qui n’ont pas toujours été utilisés, des modules ou structures de récifs existants et des données techniques mises à jour. Ce catalogue sera mis à en ligne prochainement sur le site internet du Cépralmar afin de le faire évoluer plus facilement en y intégrant notamment des exemples étrangers.
  • Un deuxième guide, appelé « boite à outils permettant de construire un suivi standardisé de récifs artificiels » a été réalisé. Ce guide propose différentes composantes de suivi, fiables et répliquables permettant une comparaison des résultats entre les différents sites d’immersion à l’échelle de la région. Les propositions s’appuient sur la nouvelle doctrine de l’Etat étayée de retours d’expériences des suivis de récifs artificiels réalisés en Languedoc-Roussillon ces vingt dernières années.

 

Vous pourrez télécharger le « guide pratique d'aide à l'élaboration, l'exploitation et la gestion des récifs artificiels en Languedoc-Roussillon »  sur le site du Cépralmar

 

  • En savoir plus

Télécharger le guide

Lire la notice dans notre base de données documentaire

  • Contacts
Adeline FOURRIER
Cépralmar
 
Julie COUHET-GUICHOT
Région Languedoc-Roussillon - Direction de la Ruralité, de l’Agriculture et de l’économie Littorale