Les avancées et enseignements pour la valorisation des services rendus par les zones humides

Le point sur n° 157 - mars 2013

 

Dans une démarche en vue de justifier la préservation des zones humides, qui sont des espaces menacés, le CGDD a réalisé plusieurs études sur la valeur monétaire des services rendus par ces zones géographiques. Pour cela le CGDD a réalisé trois tests localisés dans le bassin Seine-Normandie, plus spécialement dans le Parc Naturel Régional des marais du Cotentin et du Bessin, la plaine alluviale de la Bassée et la moyenne vallée de l’Oise.

A l’exemple des nombreux terrains agricoles et itinéraires de randonnées (Parc Naturel Régional des marais du Cotentin et du Bessin) qui tranchent avec les bordures de cours d’eau (écrêtement des crues) de la plaine alluviale de la Bassée, les résultats obtenus apparaissent comme représentatifs de la typologie et des usages propres à chacun des trois sites.

La valeur à l’hectare des services rendus par les zones humides des trois sites étudiés sont sensiblement de même ordre de grandeur. Toutefois, des disparités notables apparaissent dans le nombre de services rendus.

Si certains services ne se sont  pas exprimés sur un ou plusieurs sites (la sylviculture sur le Parc Naturel Régional des marais du Cotentin et du Bessin par exemple), cet intervalle de valeurs pour un même service s’explique aussi par le fait que le nombre d’usagers concernés varie, ainsi que les hypothèses utilisées pour la valorisation.

Ces études menées par le CGDD ont permis de mettre en lumière plusieurs lignes méthodologiques de valorisation économique débouchant sur des analyses écologiques de préservation. Cependant la valeur économique des services rendus par zones humides ne peut être considérée comme totalement exhaustive en l’état actuel des connaissances du fait de la subjectivité de certain types de valeur (valeur scientifique ou valeur d’inspiration) et du caractère anthropocentrique des exercices de monétarisation.

Des études de cas supplémentaires devraient permettre de constituer des listes de valeurs de références permettant de couvrir de plus en plus de services écosystémiques et de contextes.

 

  • En savoir plus

Voir la publication: « Les avancées et enseignements pour la valorisation des services rendus par les zones humides »,  Le point sur n° 157 – mars 2013

Voir aussi les publications suivantes :

 «Les méthodes et les valeurs de référence pour la valorisation des services rendus par les zones humides» Le point sur n°97 – CGDD, septembre 2011

« Evaluation économique des services rendus par les zones humides - Enseignements méthodologiques de monétarisation » Etudes & documents n°49 -  CGDD, septembre 2011

« Evaluation économique des services rendus par les zones humides - Complémentarité des méthodes de monétarisation », Etudes & documents n°50 - CGDD septembre 2011