- Pôle lagunes - https://pole-lagunes.org -

Le Département du Var lauréat du Prix Pôle-relais lagunes méditerranéennes 2020

L’aménagement de l’Espace nature départemental du Plan de la Garde : une initiative qui associe de manière remarquable la restauration du milieu au bien-être social et à la nature en ville.

Pour cette cinquième édition du Prix Pôle-relais lagunes méditerranéennes [1] consacrée au thème « Préserver les zones humides pour le bien-être des populations », l’objectif était de mettre en lumière les actions exemplaires et innovantes des acteurs locaux menées en zones humides littorales, et susciter des vocations auprès des élus et maîtres d’ouvrage.

Les zones humides nous rendent de très nombreux services et cela gratuitement. En préserver les fonctions et leur bonne santé est essentiel pour garantir un développement durable et assurer la survie de l’humanité !

À l’occasion de l’accueil par la France du congrès mondial de la nature, il s’agit avec la remise de ce prix d’attirer l’attention sur la mise en œuvre, sur le littoral méditerranéen, d’une politique locale en faveur des zones humides et du bien-être des populations qui en dépendent.

Le jury, composé de l’agence de l’eau RMC, l’Office français de la biodiversité, la DREAL PACA, les régions Occitanie et Sud-PACA et les partenaires du Pôle-relais lagunes en région (Tour du Valat, Office de l’Environnement de la Corse et CEN Occitanie), a considéré que “l’initiative du Département associe de manière remarquable la restauration du milieu au bien-être social et à la nature en ville et présente un bon équilibre entre le volet restauration et le volet sensibilisation” et a souligné “l’originalité et la pertinence de la démarche” ainsi que “la concertation et l’implication des élus, l’intégration des enjeux des milieux aquatiques comme axes forts dans cet aménagement du territoire”.

© Département du Var

Le prix, d’une valeur de 4 000 euros va permettre au lauréat de planter 66 arbres supplémentaires sur l’Espace nature départemental du Plan en ripisylve et le long des sentiers : érable à feuilles d’obier, frêne à fleurs, arbre de Judée, tremble et poirier à feuilles d’amandier. Ces variétés sont adaptées en fonction du terrain qui les accueille (zones plus humides ou plus sèches sur les espaces surélevés).

Le boisement en zone humide contribue à :

 

© CD 83

Le Département du Var mène depuis de nombreuses années une politique active en faveur de l’acquisition, de l’aménagement et de la gestion des espaces naturels sensibles.

L’aménagement de l’espace nature départemental du Plan constitue une vitrine du savoir-faire en la matière et représente un investissement financier très important pour la collectivité. Cet aménagement s’est voulu exemplaire en matière de concertation avec les partenaires durant les étapes de conception du projet (animation d’un comité de pilotage associant élus, associations, services de l’État) tout comme en conduite de travaux ; il s’est voulu audacieux quant aux techniques utilisées (génie écologique, dépôt d’un brevet pour la gestion des flux d’eau au sein des grands bassins, utilisation de matériaux respectueux de l’environnement tant pour les aménagements paysagers que pour les constructions…). Il est la preuve que préservation de la biodiversité et la présence du public sont compatibles moyennant certaines précautions. Il est un bel exemple de ce que peut apporter la nature en ville en matière de bien-être, de gestion des inondations et de sensibilisation à l’environnement.

Pour cet aménagement vertueux et reproductible sur de nombreuses zones humides littorales, le Département du Var a obtenu des aides significatives de l’Agence de l’Eau (appel à projets GEMAPI) et de l’Union Européenne (FEDER Trames vertes).

© CD 83

Une zone humide en plein cœur de la métropole toulonnaise

Le projet d’aménagement de l’espace nature du Plan concerne une zone humide inscrite à l’inventaire des ZH du Var dans lequel elle apparaît comme majeur en terme de biodiversité. Son aménagement permet de contribuer à offrir au public un espace de promenade, de découverte des milieux et ce, en plein cœur d’une zone fortement urbanisée.

Inscrit au Contrat de Baie de la Rade de Toulon, le projet a également comme objectif de protéger la zone d’expansion de crue en gelant toute velléité d’urbanisation/imperméabilisation des sols, en offrant des volumes de stockage temporaire des eaux et en améliorant la qualité des eaux qui traversent le site avant de se jeter dans la Méditerranée.

Madame Depallens a reçu le prix en marge du Congrès mondial de la nature le 8 septembre 2021

© Département du Var

La remise du prix a eu lieu à l’occasion de la soirée débat sur la « Mobilisation pour les zones humides : les décideurs économiques et politiques au cœur de la sauvegarde de la nature » en marge du Congrès Mondial de la Nature de l’UICN.

M. Marc Giraud, Président du Département du Var a été représenté par Mme Caroline Depallens, conseillère départementale, Présidente de la Commission Environnement. Elle s’est vue remettre le prix des mains de Laurent Roy, Directeur général de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, André Hoffmann, Président de la Tour du Valat et son Directeur général Jean Jalbert.

Mme Depallens accompagnée d’Éric CALLES, Directeur des espaces naturels, forestiers et agricoles et Patrick Pequignot, Chef de projet Espaces Naturels Sensibles, ont remercié les partenaires pour cette reconnaissance et ce prix qui a permis de planter 66 arbres supplémentaires sur l’Espace nature départemental du Plan en ripisylve et le long des sentiers.

Remise du Prix Pôle-relais lagunes médi. au Département du Var, Marseille, septembre 2021 © Département du Var
Remise du Prix Pôle-relais lagunes méd. au Département du Var, Marseille, septembre 2021 © Département du Var

Patrick PEQUIGNOT, Département du Var
Direction des Espaces Naturels, Forestiers et Agricoles
[email protected] [2]

Katia Lombardini, Pôle-relais lagunes méditerranéennes (Tour du Valat)
[email protected] [3] – Tél. : 04 90 97 29 56