- Pôle lagunes - https://pole-lagunes.org -

Etang de Bolmon

Page mise à jour le 10/09/2018

Présentation [1]Activités [2]Faune – Flore [3]Problématique [4]Gestion [5]Actus & docs [6]

Retour à la cartographie des lagunes [7]

[8]

Cliquez sur la carte pour plus de détails

 

[9]
Vue aérienne du cordon dunaire du Jaï © F. Larrey - 2013

Présentation

L’étang de Bolmon situé au Sud de l’étang de Berre, en est séparé par le lido du Jaï, cordon sableux d’un grand intérêt biologique et géomorphologique. Cette lagune saumâtre, d’une superficie en eau de 578 ha, pour une profondeur moyenne de 1,5 m est entourée de zones humides (marais temporaires méditerranéens, prairies humides, ripisylves) caractérisées par une grande richesse écologique.

Le canal du Rove, reliant anciennement Marseille au Rhône constitue aujourd’hui un lien hydraulique entre ces différents milieux aquatiques.

 

Activités

[10]
Étang de Bolmon bordé au nord par les marais du Jaï. © E. Gerbeau - 2016

Le Conservatoire du Littoral et les différentes communes gestionnaires de ses propriétés (Châteauneuf-les-Martigues, Marignane, Miramas, Rognac, Saint-Chamas, Saint-Mitre les remparts) ont réalisé, dans le contexte du Plan Barnier de réhabilitation de l’étang de Berre, des opérations de mise en valeur du littoral naturel. L’amélioration de la gestion des rives et des zones naturelles est désormais un objectif majeur pour l’ensemble des collectivités riveraines de l’étang de Berre.

Ainsi, l’étang de Bolmon autrefois très dégradé, a fait l’objet d’une opération menée en concertation avec les communes du bassin versant (notamment Vitrolles et Les Pennes-Mirabeau pour leur système d’épuration des eaux urbaines) et celles des milieux récepteurs (Châteauneuf-les-Martigues et Marignane pour le Bolmon, Saint-Victoret pour la rivière Cadière). Aidés financièrement par l’Agence de l’eau RM&C, le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, la Région PACA et l’Etat, les deux Etablissements Publics gestionnaires de la rivière (Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Ruisseau de la Cadière – SIARC) et du Bolmon (SIBOJAÏ intégré à la Métropole AMP) ont coordonné des opérations de restauration et de mise en valeur des milieux aquatiques dans le cadre des Plans de gestion conservatoire du Bolmon (1995-2008 et 2010-2015) et du Contrat de Rivière Cadière- Etang de Bolmon (2004-2008). Entretien des ripisylves et nettoyages des rives de la Cadière, sentiers de promenade et observatoires de faune sur le Bolmon, concertation avec les acteurs du bassin versant et avec les usagers des milieux aquatiques, reméandrement de très petits cours d’eau sont quelques exemples des opérations menées.

 

Faune – Flore

[11]
L’Étang de Bolmon transformé en patinoire pour oiseaux © E. Gerbeau - 2017

L’étang de Bolmon présente des caractéristiques contrastées d’un point de vue environnemental. Il constitue l’une des dernières zones humides du littoral de l’étang de Berre.

Classé Site Natura 2000 « Marais et zones humides liées à l’étang de Berre » au sens de la Directive Habitat-Faune-Flore et valorisé en tant qu’espace littoral sensible à préserver au titre de la loi Littoral. Ce site recense 24 habitats naturels dont 4 prioritaires au titre de la Directive Habitat,  ainsi que de nombreuses espèces animales et végétales protégées. L’avifaune y est composée de plus de 250 espèces dont une cinquantaine nicheuse.

Entouré d’un territoire constituant un habitat privilégié pour une flore et une faune remarquable, le milieu aquatique était en revanche particulièrement dégradé au moment de la création du SIBOJAÏ (1991) et des premières acquisitions par le Conservatoire du littoral (1994). Victime d’apports pléthoriques de nutriments en provenance du bassin versant, cet étang, tout comme le canal du Rove situé au sud, était caractérisé par un niveau extrême d’hyper eutrophisation.

Néanmoins, les différents suivis réalisés par le gestionnaire, notamment avec le Réseau Interrégional des Gestionnaires de Lagunes et le Pôle relais lagunes méditerranéennes, montrent une amélioration lente et progressive des conditions physico-chimiques de la lagune, une réduction des blooms de phytoplancton et une augmentation de la diversité piscicole (truites, brochets, cabassons, anguilles, muges, plies et anchois cohabitant dans cette lagune saumâtre). Les herbiers de potamots et la vie benthique subsistent par endroits mais témoignent encore d’un milieu eutrophisé.

L’ensemble des actions menées par les différents acteurs de l’eau et les structures publiques porte donc ses fruits. L’effort collectif doit perdurer dans le temps pour offrir à ce territoire une véritable réhabilitation écologique et socio-économique. Le plan de gestion du Bolmon définie les orientations à suivre pour tendre vers le bon état de conservation de la lagune et de l’ensemble des zones humides liées au Bolmon. Il aborde également les projets qui se dessinent (réouverture du tunnel du Rove, apports d’eaux marines, restauration des ouvrages traditionnels d’échange entre Berre et Bolmon tel que les Bourdigues récemment acquises par le CdL). En outre, une attention particulière sera portée à la question de la contamination du sédiment et des poissons du Bolmon par les Poly Chloro Biphéniles (PCB indicateurs et PCB équivalent dioxine).

[12]
Au premier plan, le marais des Paluns au sud du canal du Rove et du Bolmon. Au second plan, l’Étang de Bolmon séparé de l’Étang de Berre par le lido du Jaï. © F. Larrey - 2013

Problématique

Les interventions du gestionnaire s’organisent autour de trois grands objectifs qui sont intimement liés :

Dans le Bolmon, la question de la pollution chimique par les polluants organiques persistants est un des principaux axes de travail dans lequel les acteurs du territoire se sont engagés. En effet suite aux éléments mis à jour en 2008 (pollution des marais temporaires des Paluns de Marignane par la multinationale Derichebourg environnement, contamination au PCB des poissons et du sédiment du Bolmon), le gestionnaire s’est intéressé aux rejets des industriels du bassin versant pour en étudier l’impact. L’étang de Bolmon reçoit également des apports excessifs de nutriments, principalement à l’embouchure de la Cadière lors d’épisodes orageux.

Ces apports ont été réduits suite aux actions mises en place par l’ensemble des acteurs : mise à niveau et augmentation des capacités de traitement des stations d’épuration de Vitrolles et des Pennes-Mirabeau, contrat de rivière Cadière-Bolmon, réduction des rejets industriels…

Gestion

[13]
Reconquête progressive du Jaï après fermeture à la circulation des véhicules à moteur en 2011. © E. Gerbeau - 2017

Afin de préserver ce territoire, les communes de Marignane et Châteauneuf-les-Martigues se sont rassemblées pour former le Syndicat Intercommunal Bolmon-Jaï – SIBOJAÏ – en 1991. Les premières acquisitions du Conservatoire du littoral ont eu lieu dès 1994 et s’opèrent chaque année afin de protéger l’ensemble des milieux naturels périphériques à la lagune du Bolmon. Par le biais d’une convention, le Conservatoire du littoral a confié au SIBOJAÏ la gestion du site de l’Etang de Bolmon et ses milieux périphériques.

Depuis le 1er janvier 2018, dans le cadre de la prise de compétence « Gestion des Milieux Aquatiques et Protection des Inondations – GEMAPI », le SIBOJAÏ a été dissout et intégré à la Métropole Aix-Marseille-Provence.

Ainsi la Métropole Aix-Marseille-Provence, gestionnaire du territoire, travaille en lien avec le Syndicat Intercommunal de la rivière Cadière (SIARC), également dissout et intégré à la Métropole au 1er janvier 2018.  La gestion est réalisée en concertation avec l’Etat, l’Agence de l’eau, la Région, le Département et le Conservatoire du Littoral sur des opérations destinées à s’attaquer au vaste chantier qu’il reste à réaliser.

Le périmètre géré par la Métropole Aix-Marseille-Provence couvre une superficie d’environ 1000ha dont presque 800ha sont acquis et protégés par le Conservatoire du littoral. Ce territoire comprend également des terrains communaux et privés gérés tout comme l’ensemble du site, en concertation avec les acteurs du territoire.

[14]
Prairie humide du marais des Paluns © E. Gerbeau - 2016

 

Source : Unité GEMAPI – Site Étang de Bolmon – Métropole Aix-Marseille-Provence

NEWS

ACTUALITES : Voir l’ensemble de nos actualités sur l’étang du Bolmon [15]

DOCUMENTATION : Voir l’ensemble de nos documents sur l’étang du Bolmon (base documentaire) [16]

 

Elodie GERBEAU, Chef de projet
Courriel : [email protected] [17]
Tél : 06 27 93 12 56

Philippe GIABICONI, Gestionnaire technique
Courriel : [email protected] [17]
Tél : 06 74 66 49 65

Unité GEMAPI – Site Etang de Bolmon – Métropole Aix-Marseille-Provence
Bureau : 12 rue Henri BARRELET 13700 MARIGNANE

 

Page réservée du Conservatoire du littoral [18]