- Pôle lagunes - https://pole-lagunes.org -

Réseau de suivi des laro-limicoles coloniaux

11 avril 2019 : Lancement de la saison de suivi

Suite au Life+ ENVOLL [1] (2013-2018), le CEN L-R coordonne en partenariat avec la Tour du Valat, et pendant 3 ans, le réseau de suivi des oiseaux laro-limicoles coloniaux à l’échelle de la façade méditerranéenne française.

Une rencontre organisée le 11 avril dernier par le Pôle-relais lagunes méditerranées a rassemblé aux salines de Villeneuve-lès-Maguelone (34), les structures de suivi des laro-limicoles et les gestionnaires de sites lagunaires.

© Pôle-relais lagunes méditerranéennes

Les laro-limicoles coloniaux, à savoir les goélands (Audouin et railleur), les mouettes (rieuse et mélanocéphale), les sternes (pierregarin, naine, caugek et hansel) et l’Avocette élégante constituent un des enjeux majeurs de conservation de l’avifaune du littoral méditerranéen français. Hivernant en Méditerranée et en Afrique, ils se reproduisent en majeure partie sur le littoral méditerranéen. La connaissance précise des effectifs nicheurs permet d’estimer de manière objective (1) l’état de leurs populations et (2) d’évaluer les mesures de gestion mises en œuvre en leur faveur.

Le suivi des laro-limicoles coloniaux se poursuit durant les trois ans à venir sur l’ensemble de la façade méditerranéenne française, au travers d’une convention de financement qui lie le CEN L-R avec l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) et les DREAL Occitanie et Sud-PACA. Ainsi, la coordination interrégionale sera assurée par une coordination régionale de la Tour du Valat et du CEN L-R, respectivement pour les régions Sud-PACA et Occitanie. Le Pôle-relais lagunes méditerranéennes assurera une animation du réseau des acteurs du suivi. Pour ce qui est des suivis en Corse, il sera nécessaire d’organiser la remontée des données avec les gestionnaires qui souhaiteraient transmettre leurs informations.

Ce suivi est basé sur un protocole simplifié de 7 semaines, qui correspond à 5 semaines de suivi de la reproduction (semaines 20 à 24) auxquelles se rajoutent 2 semaines pour le suivi de la productivité. Ce suivi développé par les Amis des Marais du Vigueirat (AMV) en dernière phase du projet Life+ ENVOLL [1] permet ainsi de réduire les investissements tout en minimisant la perte d’informations.

Les résultats du suivi 2018 montrent que les actions du Life+ ENVOLL ont été très positives sur la période 2013-2018, compte-tenu des effectifs recensés : 18 317 couples en 2018 (19 293 en 2017, et environ 13 000 en 2012). Les variations des effectifs d’un site et d’une espèce à l’autre sont fortement corrélées à différents paramètres comme l’hétérogénéité des sites, leur disponibilité à l’échelle de la façade, la gestion de l’eau ou encore leur accessibilité par les usagers (la pose de filets et la surveillance restent nécessaires pour des espèces telles que les sternes naines). Certaines espèces telles que le goéland railleur ont vu leurs effectifs augmenter de manière importante, grâce aux aménagements réalisés dans le cadre du Life+ ENVOLL.

La rencontre du 11 avril 2019 a permis de réunir plus d’une trentaine de représentants des structures de gestion des sites littoraux, des structures de suivi des oiseaux coloniaux, ainsi que les partenaires financiers du projet. Suite aux présentations du bilan interrégional de la saison de suivi 2018 et des attentes du suivi 2019, plusieurs points ont été soulignés parmi lesquels :

Contacts