Page mise à jour le 12/12/2018

PrésentationActivitésFaune – FloreProblématiqueGestionActus & docs

Retour à la cartographie des lagunes

Cliquez sur la carte pour plus de détails

Présentation

D’origine tectonique et sédimentaire, la lagune de Thau est la plus étendue (6859 ha)  du Languedoc-Roussillon et une des plus profondes (jusqu’à 30m au point le plus profond) des lagunes du littoral méditerranéen français. Située au pied de la ville de Sète, Thau est alimenté par un bassin versant de 42082 hectares (420km2) et séparé de la mer Méditerranée par un cordon littoral sableux de 12 kilomètres de long, édifié entre le Mont St-Clair et Marseillan. Ce cordon, appelé lido de Sète à Marseillan a fait l’objet d’un projet de restauration et de sauvegarde des risques d’érosion classé Grand projet européen.

Activités

La lagune de Thau est la lagune méditerranéenne à vocation conchylicole par excellence (profondeur, productivité, etc.). La pêche et les cultures marines sont sa vocation prioritaire. Avec 11 000 t d’huîtres (10 % de la production nationale) et 2000 t de moules par an, la conchyliculture a ici un poids économique (2ème pôle économique agricole de l’Hérault) et social (2000 emplois directs et indirects) majeur. Hormis cette activité professionnelle phare, la pêche des poissons et des coquillages (palourdes, clovisses, etc.) reste elle aussi encore bien représentée. Ces activités prioritaires sont confrontées au développement des sports nautiques (voile, kite-surf…), de la navigation de plaisance et du tourisme fluvial qui posent parfois des problèmes de conflit d’usage.

Le bassin versant abrite un réseau de villes et villages caractéristiques du littoral languedocien. Il est soumis à une forte pression démographique. Les espaces naturels et agricoles représentent néanmoins 80% des surfaces. L’activité agricole est principalement tournée vers la viticulture.

Tube à naissain d'huîtresTables conchylicolesPêche à l'arsellière
Tube à naissain d’huîtres photo : SRCM    Tables conchylicoles photo : SRCM    Pêche à l’arsellière photo : CRPMEM

Faune – Flore

Riche en zones humides, les bordures de la lagune constituent un habitat privilégié pour les oiseaux. À des fins migratoires, de nidification ou d’hivernage, de nombreuses espèces, communes ou rares, y élisent domicile chaque année. La lagune de Thau abrite notamment la principale colonie reproductrice de Sternes caugek de notre littoral méditerranéen. Cette espèce d’oiseau est classée d’intérêt communautaire par l’Union Européenne du fait de sa rareté.

Cependant, c’est par sa faune et sa flore aquatique d’une extraordinaire variété que la lagune de Thau se démarque véritablement. Avec plus de 196 espèces de végétaux aquatiques, la lagune offre notamment une zone d’herbiers à Zostères (Zostera noltii et Zostera marina) parmi la plus vaste d’Europe (2000 ha). Les poissons (88 espèces), les mollusques (70 espèces) et autres crustacés (110 espèces) trouvent ainsi des zones exceptionnelles de nourriture et de refuge, expliquant ainsi que Thau se place aux premiers rangs de la biodiversité à l’échelle du bassin Méditerranéen. De toutes ces espèces, on peut notamment citer : le blennie paon, l’hippocampe moucheté, le spirographe, les clavelines, etc.

HippocampeAvocette élégante
Hippocampe photo : N. BarréAvocette élégante photo : A. Jouffray

Problématique

Épargnée par la menace du comblement, contrairement à bon nombre de lagunes du Languedoc-Roussillon, la lagune de Thau n’en reste pas moins soumise à la pression anthropique. Caractérisée par un habitat urbain bien développé et des activités aussi bien agricoles qu’industrielles sur son bassin versant, la problématique principale a été longtemps la qualité de l’eau. Après un ambitieux programme de travaux d’assainissement, la lagune de Thau atteint aujourd’hui le bon état écologique au regard des objectifs de la Directive cadre sur l’eau.

Ce milieu fragile et très surveillé reste cependant exposé à des risques naturels (contaminations ponctuelles en période de fortes pluies, blooms phytoplanctoniques…) pouvant conduire à des suspensions préventives de la commercialisation des coquillages. De plus en plus rares, des crises dystrophiques peuvent également entraîner la mortalité d’une partie des coquillages par manque d’oxygène (malaïgue).

Gestion

Le bassin de Thau est le premier territoire en France à s’être doté d’un schéma de mise en valeur de la Mer, aujourd’hui devenu volet littoral du SCOT pour préserver ces activités de pêche et de cultures marines. Des documents de planification tels que le SCOT ou le SAGE veillent à préserver cette vocation prioritaire.

Crée en 2005 pour piloter le Contrat qualité de la lagune de Thau, le Syndicat mixte du bassin de Thau veille à donner un avenir responsable à ce territoire. Il assure le pilotage du SCOT, du SAGE et du Natura 2000 et coordonne la mise en œuvre du Contrat de transition écologique du territoire de Thau. Le SMBT dispose pour accomplir ses missions de l’appui de partenaires techniques et financiers tels que l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, la Région, le Département, les intercommunalités membres (Sète Agglopôle Méditerranée, Hérault Méditerranée et Montpellier Méditerranée métropole),  les services déconcentrés de l’État, l’Ifremer

Sur Thau, le SMBT applique les principes de la gestion intégrée des zones côtières. Pour cela, il met en synergie plusieurs outils visant à concilier planification de l’aménagement du territoire avec préservation de son potentiel environnemental tels le Schéma de Cohérence territoriale, le schéma d’aménagement et de gestion des eaux ou encore la démarche Natura 2000. Le précédent contrat de gestion intégrée étant arrivé à son terme. Un nouveau programme d’actions est en cours d’élaboration. Toujours plus ambitieux, il vise à inscrire le territoire dans la transition écologique.

news

ACTUALITES : Voir l’ensemble de nos actualités sur l’étang de Thau

DOCUMENTATION : Voir l’ensemble de nos documents sur l’étang de Thau (base documentaire)

 

Acteurs :

  • Luc HARDY [ Syndicat Mixte du Bassin de Thau ]
  • Jean-Jacques TAILLADE [ Syndicat Mixte du Bassin de Thau ]
  • Muriel ALEXANDRE [ Syndicat Mixte du Bassin de Thau ]
  • Agnès D’ARTIGUES [ Syndicat Mixte du Bassin de Thau ]
  • Laure MATON [SAGE]

 

En savoir plus sur le site :

 Etang de Thau

Etang de Thau photo : M. Wilke