L’étang d’Art 0 Phyt’eau

Date de publication : 26/04/2017

Le projet « L’étang d’art 0 phyt’eau » est coordonné par le CPIE Bassin de Thau (CPIE BT) en partenariat étroit avec le Syndicat Mixte des Etangs Littoraux (SIEL), et avec d’autres structures issues du milieu artistique. Il vise à mettre en place un projet de communication innovant et ludique, pour échanger et  favoriser les changements de pratiques liés à l’arrêt de l’utilisation des produits phytosanitaires dans nos villes et villages, les jardins des particuliers et en milieu agricole.

 

Les illustrations BD

En partenariat avec des artistes du collectif « En Traits Libres », à travers la réalisation d’illustrations BD, l’objectif est de communiquer sur les alternatives à l’utilisation des produits phytosanitaires, l’impact sur notre santé et les actions mises en oeuvre par les acteurs concernés pour répondre à la réglementation.

Les 10 dessins valorisent les dynamiques territoriales développées par les collectivités engagées dans le programme Vert Demain.

Ce projet de communication est coordonné par le réseau du CPIE Bassin de Thau, en partenariat étroit avec le Syndicat Mixte des étangs Littoraux – le Siel.

 

Le contexte territorial

Depuis plusieurs années, les communes situées sur le pourtour des étangs palavasiens[1] - et plus récemment du bassin de Thau[2] - sont engagées dans des démarches « 0 phyto », via la dynamique Vert Demain. Il s’agit d’un programme qui vise à accompagner les acteurs du territoire comme les services municipaux dans une gestion raisonnée des espaces verts dont ils ont la charge, et dans une transition vers le 0 phytosanitaires. Il a été initié (et est aujourd’hui porté sur le territoire des étangs palavasiens) par le Syndicat Mixte des Etangs Littoraux (Siel), structure qui a pour vocation la gestion durable des lagunes situées entre Sète et Montpellier. Côté bassin de Thau c’est le Syndicat Mixte du bassin de Thau qui porte ce programme.

 

Le contexte réglementaire

Depuis le 1er janvier 2017, la Loi Labbé interdit l’utilisation des produits phytosanitaires par l’Etat, les collectivités locales et les établissements publics sur les voiries, dans les espaces verts, forêts et promenades ouverts au public.

D’ici à 2019 l’interdiction sera étendue aux particuliers.

 

Le projet l’Etang d’Art 0 Phyt’eau 

Le projet  été initié avec pour objectif de mettre en place un projet de communication innovant et ludique pour partager et augmenter les changements de pratiques liés à l'arrêt de l’utilisation des phytosanitaires en milieu urbain, agricole et privé. Il s’est découpé en 2 axes.

Dans un premier temps, conception d’une exposition permettant de communiquer sur cette thématique 0 phyto à travers la réalisation d’illustrations BD. Pour ce faire, des artistes BD (collectif En Traits Libres)  ont sillonné le territoire, pour aller à la rencontre des professionnels et amateurs qui œuvrent au quotidien pour la préservation des lagunes palavasiennes et l’arrêt des produits phytosanitaires.

Ils ont ensuite produit une dizaine de dessins mis en forme dans l’exposition. Celle-ci sera  en itinérance sur les communes des étangs palavasiens et également diffusée par le CPIE Bassin de Thau dans le cadre de la dynamique Bienvenue dans Mon Jardin au Naturel (voir lien ancienne lettre des lagunes). Vous pourrez également retrouvez prochainement les dessins crées sur le site internet du CPIE Bassin de Thau et du SIEL ainsi que dans les supports de communication des communes.

Dans un second temps, des journées de transmissions de savoir ont été organisées en partenariat avec Artivistes-Atelier, une structure ayant pour vocation de démocratiser les enjeux socio-environnementaux en utilisant l’art.  A travers 4 journées, le thème des pratiques phytosanitaires ont été abordé sous divers angles:

1. Le devenir des pesticides dans notre environnement : enjeux environnementaux (zones humides, biodiversité, ressources en eau…), l’art et la nature, les outils et actions de sensibilisation en espace naturel.

2. Les pesticides en agriculture : usages, démarches agro-environnementales, santé du consommateur, matière première artistique et réalisations artistiques en milieu agricole, actions de sensibilisation en milieu agricole.

3. Les pesticides sur les espaces communaux : usages, règlementation, alternatives, «mauvaises herbes», l’art en espace public, actions de sensibilisation en espace public, pour d’un large public.

4. Les pesticides au jardin : usages, alternatives, l’art et le jardin, actions de sensibilisation au jardin (privatif ou partagé), démarches individuelles et collectives.

Un groupe de personnes relais (professionnels et amateurs) a participé aux ateliers et pu développer ses compétences techniques pédagogiques et artistiques en lien avec les alternatives aux phytosanitaires, dans l’objectif de le re-diffuser autour d’eux.

Un livret de capitalisation d’expérience a été réalisé et sera diffusé largement.

 

Projet soutenu dans le cadre de l'appel à projets de communication sur le plan ECOPHYTO en Occitanie. Ce plan est piloté par le Ministère en charge de l'agriculture et le Ministère en charge de l'écologie, avec l'appui de l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques, et bénéficie de crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses.

 

  • Contacts
CPIE Bassin de Thau
04 67 24 07 55
 
Syndicat mixte des étangs littoraux
04 67 13 88 57

 



[1] Communes de Frontignan, Vic-la-Gardiole, Mireval, Villeneuve-lès-Maguelone, Palavas-les-Flots, Lattes et Pérols

[2] Communes de Mèze, Sète, Balaruc-les-Bains, Bouzigues, Villeveyrac et Marseillan, Balaruc-le-Vieux, Poussan, Loupian, Gigean et Montbazin