Swiss replica watches uk has also rolex replica been able to return to the consumer's vision, but also for the swiss replica watches revival of the Swiss mechanical watch A certain breitling replica basis.
 La Compagnie des Salins du Midi obtient le prix de la meilleure gestion de site en matière de biodiversité | Pôle-relais lagunes méditerranéennes

La Compagnie des Salins du Midi obtient le prix de la meilleure gestion de site en matière de biodiversité

Prix délivré par le Ministère de l'Ecologie et l'ADEME

Date de publication : 20/01/2014

 

 

Le 3 décembre 2013, la Compagnie des Salins du Midi, filiale du Groupe Salins, a reçu le Prix Entreprises et Environnement pour ses actions menées en faveur de la biodiversité sur le salin d’Aigues-Mortes. Elle a notamment développé des outils de prévention et de gestion de la biodiversité, des actions innovantes pour favoriser la reproduction des oiseaux menacés de disparition et des actions de formation pour le personnel.

 

Les Salins du Midi exploitent le plus grand salin d’Europe, le salin d’Aigues-Mortes en Camargue, sur un territoire de 8 000 ha dont il est le propriétaire. La production salinière s’effectue par concentration progressive de l’eau de mer, grâce à l’évaporation naturelle sous l'effet du soleil et du vent, le long de différents bassins jusqu’à précipitation du Chlorure de Sodium. Le sel est récolté en été de façon mécanique et manuelle (« Fleur de sel ») avec une moyenne de 250 000 tonnes/an. Cette gestion entraîne la présence d’une mosaïque d’étangs et d’habitats accueillant 200 espèces d’oiseaux et 278 espèces végétales. Conscient de l’intérêt écologique majeur du site, la Compagnie des Salins du Midi s’est engagée à préserver la biodiversité du salin d’Aigues-Mortes.

 

 

Salin d’Aigues-Mortes Crédit photo : G.Rey 

 

Développement d’outils de prévention et de gestion de la biodiversité

  • Un plan de gestion écologique a été réalisé sur le salin d’Aigues-Mortes pour la période 2008-2013. Ce document permet d’établir un diagnostic complet des enjeux socio-économiques et écologiques afin de définir les objectifs et les actions de gestion du site.
  • Avant tout travaux ou projets, une fiche d’évaluation des risques environnementaux doit être rédigée par le personnel afin d’identifier les mesures nécessaires à la protection de la biodiversité.
  • Un plan de prévention environnement est réalisé pour les entreprises extérieures.
  • Au quotidien, les sauniers en charge de la gestion hydraulique doivent surveiller le site et informer des événements par des rapports d’alerte (détection de mortalité anormale d’oiseaux, incendies…).
  • Toutes les plantes protégées ont été repérées sur le terrain par des piquets afin d’être prises en compte lors des travaux d’entretien du site

 

 

Piquet de repérage de la station de Saladelle de Girard
Crédit photo : Sonia Séjourné/SALINS 

 

Des découvertes scientifiques

De nombreux inventaires et suivis sur la biodiversité ont été menés avec des partenaires scientifiques (Fondation de la Tour du Valat, Association Les Amis des Marais du Vigueirat…). En 2007, lors d’une prospection avec le Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles, nous avons découvert la Malcomie naine, plante qui était considérée disparue de France.

 

 

La Malcomie naine Crédit photo : Henri Michaud/CBNMED 

 

Des actions innovantes pour favoriser la reproduction des oiseaux vulnérables, rares ou menacés de disparition

  • Quarante îlots de nidification ont été réalisés depuis 2006 afin d’améliorer les conditions d’accueil de 7 espèces d’oiseaux menacés de disparition ou rares à l’échelle de l’Europe (Avocette élégante, Goéland railleur, Mouette mélanocéphale et Sternes naine, pierregarin, hansel, caugek). Grâce à ces actions, le site est une zone de nidification essentielle à l’échelle de la Camargue ou de la France.

 

En 2006, le site a accueilli la seule colonie française de Goéland railleur

Crédit photo : Serge Tollar

Goéland railleur Crédit photo : Patrice Aguilar

 

  • Deux méthodes sont testées depuis l'hiver 2006-2007 sur le salin (seul site test en France) pour limiter la reproduction du Goéland leucophée qui est une espèce envahissante : mise en place de passerelles d’accès aux digues munis d’appareil photo infra-rouge, effarouchement couplé à l’éradication. A terme, ces expérimentations doivent permettre de libérer totalement les îlots occupés par les goélands pour permettre le retour des oiseaux d'intérêt patrimonial sur ces sites.
  • La Compagnie a décidé de favoriser la reproduction du Flamant rose qui est une espèce vulnérable à l’échelle de l’Europe. Le salin accueille jusqu’à 25% de la population française car la salinité élevée de certains plans d’eau (>70g/litre) favorise le développement des crustacés Artemia salina qui représentent la principale ressource alimentaire des flamants. Plus de 150 nids et 4 appelants ont été fabriqués et installés sur un ilot artificiel dans un étang de salinité élevée pour attirer les flamants.

 

Fabrication des nids artificiels et mise en place des appelants sur l’ilot artificiel créé pour les Flamants roses

Crédit photo : Sonia Séjourné/SALINS

 

Des actions de formation et de sensibilisation

  • Les sauniers ont reçu une formation naturaliste pour reconnaître les principaux oiseaux du salin ;
  • La Compagnie participe régulièrement aux Journées Européennes du Patrimoine et aux Journées Mondiales des Zones Humides en proposant des sorties exceptionnelles ou des ateliers (fabrication de sels de bain pour les enfants…) ;
  • Le salin ouvre ses portes au grand public de mars à octobre dans le cadre de visites guidées en petit train et en véhicule tout terrain intégrant la visite de l’écomusée du sel.

 

Un engagement fort et formalisé

A l’échelle locale, le salin d’Aigues-Mortes est le seul site engagé dans la Charte Natura 2000 des sites de Petite Camargue pour la conservation de 6 200 ha d’habitats et d’oiseaux fragiles ou menacés à l’échelle de l’Europe.

 

  • En savoir plus

Site Internet des Salins du Midi

Les Prix Entreprises et Environnement