Plus de 10 000 Flamants roses se reproduisent sur le salin d’Aigues-Mortes en 2014 !

5000 couples et jusqu’à 3000 poussins attendus

Date de publication : 01/07/2014

                                                   

Des milliers d’oiseaux ont commencé à s’installer sur le salin à partir du week-end de Pâques. Ils ont choisi une digue et un îlot artificiel construit en 2007 pour favoriser l’accueil d’espèces menacées de disparition (Sternes, Avocettes et Goélands railleurs) dans un étang très salé riche en Artémias. La conservation des Flamants roses étant une de nos priorités, un périmètre de protection a aussitôt été mis en place pour assurer la tranquillité du site et les sauniers ont dû modifier leur circuit. Un piégeage des renards a également été organisé pour limiter la prédation des œufs. Depuis cette arrivée, le personnel de terrain surveille la zone quotidiennement. Environ 5000 couples se sont formés et les premiers poussins ont été observés le 2 juin par la Tour du Valat qui réalise le suivi scientifique de la colonie. On devrait avoir entre 2000 et 3000 poussins au total sur le salin !     

Flamants roses installés sur un îlot artificiel construit en 2007 ©Arnaud Antoine/Tour du Valat Flamants roses installés sur une digue à côté d’une porte-martelière ©Séjourné Sonia/Salins
Adultes et poussins sur l’ilot artificiel ©Thierry Vezon Adultes couveurs et poussins ©Manz A.

Les Salins du Midi proposent une visite touristique qui permet d’observer la colonie de Flamants, un spectacle extraordinaire à découvrir !

A partir du 21 juillet, il sera possible d'approcher la crèche de poussins.

 

Informations : www.visitesalinsdecamargue.com

Contact : salinstourisme@salins.com et Tél. 04 66 73 40 24

 

Des poussins de flamants n’avaient pas été observés sur le salin d’Aigues-Mortes depuis les années 50. En 2014, le salin d’Aigues-Mortes représente l’unique site de reproduction des Flamants roses en France. C’est donc un événement et une fierté pour le personnel d’Aigues-Mortes qui a fait de nombreux efforts pour attirer les flamants : création d’un ilot en 2010, réalisation annuelle de nids artificiels et installation d’appelants en 2013. Ces aménagements serviront peut-être un jour aux flamants….en attendant, on y observe des Tadornes de Belon.

Les salins du Midi vont poursuivre leurs actions pour attirer les flamants reproducteurs sur le salin d’Aigues-Mortes car cette espèce est une priorité pour le site d’un point de vue écologique, pédagogique et touristique. Elle représente également un des symboles de la Camargue !

Ilot créé en 2010 pour attirer les flamants ©Séjourné Sonia/Salins

Les saliniers utilisent des seaux à vendange pour créer les nids artificiels ©Séjourné Sonia/Salins

Modelage d’un nid artificiel ©Pappalardo Mirella 200 nids artificiels créés au total depuis 2010 ©Pappalardo Mirella
Installation de 4 appelants sur l’ilot ©Séjourné Sonia/Salins Appelants posés sur les nids artificiels ©Séjourné Sonia/Salins

 

Les salins de Camargue et la reproduction des Flamants roses, une grande histoire…

Sur le salin de Giraud, le personnel des Salins du Midi et la Tour du Valat créent un îlot artificiel en 1970 dans l’étang du Fangassier pour accueillir les Flamants roses qui avaient cessé de se reproduire en France au début des années 60. Jusqu’à 2006, la production de sel, qui entraine la mise en eau printanière de cet étang, a conditionné l'installation des flamants. Cette gestion permettait à l'îlot d'être entouré d'eau salée riche en nourriture (Artémias) et d'empêcher ainsi les prédateurs d'accéder au site de reproduction. Cet îlot, restauré régulièrement, a permis d’accueillir l’unique zone de reproduction du Flamant rose en France pendant plus de 40 ans avec une moyenne de 10000 couples par an (Source : Tour du Valat).

 

En septembre 2008, la zone de reproduction des Flamants roses a été vendue au Conservatoire du Littoral. La nouvelle gestion du site menée par le Parc naturel régional de Camargue, la Tour du Valat et la Réserve Nationale de Camargue correspond au retour progressif de la nature avec des niveaux d’eau variables selon les conditions climatiques et les entrées d’eau marines.

En savoir plus

 

Zoom sur les Flamants roses

En Méditerranée, la distribution des flamants coïncide avec celle des salins car cet oiseau est totalement adapté à ce milieu. Il n'est gêné ni par la profondeur de l'eau (il a pied dans de nombreux étangs et peut nager), ni par sa salinité (ils sont munis d'une glande qui leur permet d'évacuer le sel par les narines). Sa couleur rose est extrêmement rare dans le monde animal. Les flamants ont la capacité (facteur génétique) de convertir en couleur rose les pigments de carotène contenus dans leur nourriture (crustacés tels Artemia salina, algues et invertébrés). Au printemps et en été, la gestion salicole entraine une prolifération des crustacés Artemias dont se nourrissent principalement les flamants. En hiver, lorsque les Artémias disparaissent, les flamants exploitent les bassins de salinité moyenne où ils consomment des larves de chironomides, des vers, de petits mollusques ainsi que des œufs d'Artemias.

Artémia sp. ©Vezon Thierry

Le salin d’Aigues-Mortes accueille jusqu’à 27 % des effectifs nationaux de Flamants roses en hiver et au printemps avec en moyenne 7000 individus sur la période 2008-2013. On a même pu observer jusqu’à 16039 flamants en mai 2010 sur le salin qui représente un site d’importance internationale vis-à-vis de cette espèce.

Sources : Salins / Tour du Valat

 

Salin d’Aigues-Mortes avec vue sur les remparts ©Vezon Thierry

Vol de flamants au-dessus du salin ©Rey G.

 

La Compagnie des Salins du Midi a reçu le Prix Entreprises et Environnement en décembre 2013 pour ses actions menées en faveur de la biodiversité.

  

 

  • Contact

Sonia Séjourné

ssejourne@salins.com