Swiss replica watches uk has also rolex replica been able to return to the consumer's vision, but also for the swiss replica watches revival of the Swiss mechanical watch A certain breitling replica basis.
 Retour sur la formation "Reconnaissances des Characées en zones humides lagunaires" | Pôle-relais lagunes méditerranéennes

Retour sur la formation "Reconnaissances des Characées en zones humides lagunaires"

Aux Salines de Villeneuve-lès-Maguelone, le 11 juin 2013

Date de publication : 01/07/2013

 

Cette formation fait suite à une précédente session dédiée à l’identification des macrophytes des zones humides périlagunaires de Crau et de Camargue, réalisée en 2012 avec Jean-Baptiste Mouronval  de l’ONCFS. Cette session organisée spécifiquement sur la famille des Characées a permis d’initier les participants à l’identification des Characées (utilisation des clés, détermination d’échantillons frais…) et à l’utilisation des clés identification de ces espèces, avec pour objectif la mise en place par les gestionnaires d’un suivi écologique sur ce groupe d’espèces.

12 personnes représentant 7 structures de gestion de lagunes et zones humides de LR et PACA se sont réunies aux salines de Villeneuve pour participer à cette formation.

 

Pourquoi cette formation spéciale «  Characées »

Pour rappel, les characées constituent une famille d’algues vertes proches des plantes vertes terrestres. La famille regroupe une quarantaine de taxons en France répartis en 5 genres : Chara, Nitella, Nitellopsis, Tolypella et Lamprothamnium. La presque totalité de ces espèces se rencontre en Méditerranée. Certaines sont même endémiques, comme la Tolypelle d’Espagne ou la Chara oedophylle. Sous l’effet de la destruction de leur habitat, de la modification du régime hydrique et de l’eutrophisation, les Characées ont tendance à régresser, voire à disparaître pour les plus vulnérables.

Parmi les Characées inventoriées  en Camargue et Crau humide, 6 espèces au moins sont rares et menacées au niveau national ou au-delà.

Certaines espèces sont de bonnes bio-indicatrices de la qualité et du fonctionnement des milieux humides. Les groupements végétaux que forment les characées constituent un habitat naturel d’intérêt européen, susceptible d’être protégé dans le cadre du réseau Natura 2000 (Habitat 3140). Une attention particulière est portée à la présence des Characées pour l’évaluation de l’état de conservation de l’habitat d’intérêt communautaire 1150 Lagunes côtières.

 

 

Une formation des gestionnaires pour une veille sur les hydrophytes des milieux lagunaires 

Les différentes espèces de Characées se répartissent notamment dans les lagunes en fonction de l’hydropériode (moment, fréquence et durée de l’inondation), de la salinité et du niveau de trophie. Leur présence est également dépendante de celle des algues filamenteuses et des plantes vasculaires, dont la compétition est parfois suffisamment sévère pour provoquer leur régression ou disparition. Il paraît donc opportun d’accroître le suivi de ces espèces. Les formations mises en place depuis 2 ans par le Pôle lagunes et l’ONCFS permettront aux gestionnaires des milieux lagunaires d’identifier les Characées et de les prendre en compte dans la gestion. Les informations recueillies pourraient notamment servir à la réalisation d’un guide. Les observations faites sur leur site par les gestionnaires pourront utilement être rassemblées dans la base de données Silène et servir à la réalisation d’un ouvrage actuellement en cours sur ce groupe d’espèces.

 

Dans l’actualité réglementaire de nos lagunes…

Protection réglementaire nationale pour deux hydrophytes des milieux lagunaires – Arrêté Ministériel du 23 mai 2013, paru au journal officiel n°0130 du 7 juin 2013 page 9491

Cet arrêté modifie celui du 20 janvier 1982 relatif à la liste des espèces végétales protégées sur l'ensemble du territoire national. La Tolypelle saline, une algue Charophyte a et algue Riella à thalle hélicoïde découvertes dans certaines de nos lagunes viennent d’y être ajoutées. Cette protection à l’échelle nationale fait suite aux demandes de l’association Nacicca auprès du ministère en charge de l’écologie et des bureaux de la Convention de Berne.

En savoir plus

Photo : Tolypelle saline trouvée dans les salines de Villeneuve les Maguelone (34), crédit Ewen Morin/CEN LR.

 

Quelques documents clefs sur les macrophytes en lagunes

  • MOURONVAL JB. & BAUDOUIN S, 2010, Plantes aquatiques de Camargue et de Crau, Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. (Commander l'ouvrage)
  • SANCHEZ AE, 2012, Indicateur macrophytes dans les lagunes oligo-halines et méso-halines Université d'Aix-Marseille - Tour du Valat. (Télécharger le rapport)
  • LAURET M, OHEIX J, DEROLEZ V & LAUGIER T (2011). Guide de reconnaissance et de suivi des macrophytes des lagunes du Languedoc-Roussillon. Réseau de Suivi Lagunaire (Ifremer, Cépralmar, Agence de l'Eau RM&C, Région Languedoc-Roussillon). (Télécharger le rapport)