Comment protéger les colonies de laro-limicoles ?

L'expérience du Life+ ENVOLL

Date de publication : 3/07/2014

Les laro-limicoles coloniaux présentent la particularité de nicher en colonies à même le sol, qui peuvent être mises en péril par les prédateurs terrestres et par le dérangement. Pour ces espèces patrimoniales, les gestionnaires se mobilisent pour protéger dans la mesure du possible les colonies les plus à risque, afin d'amener le plus grand nombre de poussins à l'envol.

 

La protection des colonies : un historique en Méditerranée et ailleurs

Protéger les colonies consiste à mettre en place un système de protection physique des colonies d'oiseaux identifiées. Cette protection est variable, adaptée à la menace précise : les filets équipés de pannonceaux de sensibilisation sont adaptés pour éviter le dérangement par les estivants des colonies de sternes naines sur les plages, tandis que pour protéger une colonie de mouettes mélanocéphales contre des prédateurs terrestres (chiens, renards), des grillages de protections plus solides seront mis en place.

La protection des colonies est mise en place par les gestionnaires d'espaces littoraux depuis des années, suivant des modalités très variables : ainsi le type de matériel (ganivelles, grillage, filets...), de sensibilisation (messages utilisés, signalisation), la présence ou pas de gardiennage, le type de contexte réglementaire (arrêté municipal par exemple)... sont très différents d'un site à l'autre. De très nombreux gestionnaires participent ou ont participé à une opération de protection des colonies sur leur territoire, parmi lesquels on peut citer RIVAGE Salses Leucate, la Commune de Leucate, le Syndicat Mixte du Delta de l'Aude, le PNR de la Narbonnaise en Méditerranée, le Siel, le CEN L-R, le Symbo, le Syndicat Mixte de la Camargue Gardoise, la LPO Aude, le PNR Camargue, les Amis des Marais du Vigueirat, la Réserve de Camargue, la Tour du Valat... Hors littoral méditerranéen, de nombreuses expériences plus ou moins couronnées de succès ont été faites sur des sites atlantiques ou fluviaux (voir par exemple les expériences de Bretagne Vivante, de la LPO...).

 

La protection des colonies : le rôle du Life+ ENVOLL

Dans le Life+ ENVOLL, cinq des bénéficiaires du projet mènent des actions de protection des colonies : les Amis des Marais du Vigueirat (sur les sites Camarguais, conjointement avec les gestionnaires concernés : PNR Camargue, Grand Port Maritime de Marseille, SMCG..), la Tour du Valat, le Conservatoire d'espaces naturels du Languedoc-Roussillon sur les Etangs Palavasiens (en collaboration avec le Siel), Thau Agglo (sur les sites dont il a la gestion) et le PNR de la Narbonnaise en Méditerranée (avec la LPO Aude et Aude Nature). Les actions de protections des colonies sont financées les 3 premières années du projet, avec l'objectif d'avoir déterminé la méthode avec le meilleur coût efficacité pendant cette première période pour que ces actions soient mises en œuvre de façon pérenne par la suite.

Pour se faire, le Life+ ENVOLL doit faire le bilan des expériences passées et en cours, afin de déterminer les meilleures approches en fonction des différents contextes, et de les diffuser. Une première rencontre a donc été organisée en février 2014 afin de faire un premier bilan des pratiques et de leurs résultats. Cette rencontre a réuni 11 structures aux Salines de Villeneuve, qui ont pu dresser un premier bilan.

En parallèle, les opérations ont été mises en œuvre pendant la période de nidification actuelle, opérations qui ont systématiquement fédéré le plus grand nombre : la mise en protection des colonies nécessite en effet de nombreux bras disponibles pour mettre en défens le site le plus rapidement possible afin de limiter le dérangement et donc les potentiels échecs de reproduction. Au-delà, cette mobilisation permet d'inclure l'ensemble des acteurs du territoire : gestionnaires, mais aussi élus, services techniques locaux, et médias.

 

En 2014, pas moins de 7 colonies mises en défense sur le littoral !

Le Life+ ENVOLL a participé à la mise en protection de colonies sur tout le littoral continental : sur la commune des Saintes Maries de la Mer (mouettes mélanocéphales, mouettes rieuses, sternes naines, avocettes élégantes, opération AMV – PNRC – Tour du Valat – SMCG – Réserve de Camargue), sur la plage de Beauduc (sternes naines, opération dans le cadre du Life Mc-Salt - PNRC – AMV –), sur la flèche de la Gracieuse (sternes naines, GPMM – AMV) sur la plage des Chalets (sternes naines, PNR de la Narbonnaise en Méditerranée – LPO), sur le lido de Pierre Blanche (sternes naines, CEN L-R – Siel – Thau Agglo), Leucate-Les Sèches (sternes naines, opération PNRNM – mairie de Leucate).

 

Il est trop tôt pour faire le bilan du succès de ces opérations, mais le suivi et évaluation est fait de façon fine afin de capitaliser cette expérience supplémentaire.

 

L'ensemble de ces leçons apprises seront restituées aux gestionnaires du bassin méditerranéen, mais aussi plus largement aux gestionnaires français, européens et internationaux de sites favorables à la reproduction des laro-limicoles coloniaux.

 

  • Contact

Christophe PIN

Technicien laro-limicoles, Amis des Marais du Vigueirat,

christophe.pin@espaces-naturels.fr

 

  • En savoir plus

Page web du life ENVOLL

Page Facebook du Life ENVOLL

Page consacré au Life ENVOLL sur le site web du Pôle lagunes