Les scientifiques de Sète, Palavas et Montpellier unissent leurs forces au sein d’une nouvelle Unité Mixte de Recherche (MARBEC)

Le thème "Systèmes Littoraux d’Usages Multiples" réunit une vingtaine de chercheurs qui planchent sur l’écologie des écosystèmes lagunaires

Date de publication : 27/01/2015

 

Les enjeux de recherche du thème "Systèmes Littoraux d’Usages Multiples" au sein de MARBEC

Une nouvelle unité mixte de recherche, Center for marine biodiversity, exploitation and conservation est née en Languedoc-Roussillon, le 1 janvier 2015 de la fusion de deux Unités Mixtes de Recherche (l’UMR ECOSYM et l’UMR EME) et de deux laboratoires Ifremer, le LER-LR de Sète et le laboratoire BOME de Palavas. Ainsi, l’Université de Montpellier, le CNRS, l’IRD et l’Ifremer unissent leurs forces sur Sète, Palavas et Montpellier pour aborder l’étude de la biodiversité marine, ses usages et sa conservation. Cette nouvelle unité mixte de recherche démarre un premier mandat, (2015-2019), et comprend à l’heure actuelle 133 agents permanents et 97 agents non-permanents. Les activités de recherche y sont organisées autour de 8 thèmes au sein desquels les scientifiques se répartissent selon leurs activités de recherche.

Le thème « Systèmes Littoraux d’Usages Multiples » s’inscrit dans un contexte où la zone côtière fournit à la fois d’importants services écosystémiques aux sociétés et est en même temps particulièrement impactée par les pressions humaines et par les changements planétaires (par exemple : vulnérabilité face à la montée du niveau de la mer). Ainsi, les écosystèmes littoraux de manière générale ont subi de multiples dégradations qui se manifestent aujourd’hui par des phénomènes d’eutrophisation, de perte de biodiversité, de développement d’efflorescences algales potentiellement toxiques… Il se pose donc actuellement la question de la restauration de ces milieux et de la possibilité de reconquête du « bon état écologique » tout en maintenant et développant leurs usages et leur capacité d’adaptation pour réduire leur vulnérabilité. A l’interface science/politique, ce thème réunit une vingtaine de scientifiques de plusieurs disciplines (écologie marine, biogéochimie, droit du littoral et de la mer, économie de l’environnement), majoritairement issus de l’Ifremer-LER-LR mais également du CNRS, de l’IRD et de l’Université de Montpellier. Ce regroupement permettra de mieux aborder la recherche sur les lagunes côtières dans un contexte pluridisciplinaire et de faciliter la synergie entre la formation universitaire et la recherche. Les lagunes côtières seront abordées selon le concept des socio-écosystèmes qui a la particularité d’étudier l’Homme et ses activités au sein des écosystèmes dans son ensemble, sans séparer l’écologie des sciences humaines et sociales.

Les objectifs du thème « Systèmes Littoraux d’Usages Multiples » sont :

  • d’étudier comment l’état des socio écosystèmes littoraux, dont notamment les lagunes côtières, est influencé par les multiples usages, et comment les différentes formes de gestion peuvent contribuer à une trajectoire vers un état désiré pour ces socio-écosystèmes. Le thème évalue par étude intégrative, comment ces dynamiques interactives sont impactées par les changements planétaires ; il analyse le fonctionnement des systèmes de gouvernance actuels et propose des évolutions adaptées aux défis futurs.
  • De développer une approche de l’écologie de la restauration appliquée aux écosystèmes littoraux.
  • D’étudier comment réconcilier le maintien (ou développement) des différents usages des systèmes littoraux avec une bonne qualité de l’eau et la conservation de la biodiversité dans les écosystèmes littoraux ?

Le groupe de chercheurs réuni au sein du thème « Systèmes Littoraux d’Usages Multiples » a de multiples interactions avec d’autres groupes thématiques dont notamment « Contaminants : devenir et réponses », « Aquacultures durables » et « Approche écosystémique des pêches ». Ces interactions permettent de mieux appréhender les conséquences des contaminations chimiques et les usages en termes d’aquaculture et de pêche sur le fonctionnement des lagunes côtières.

 

  • Contacts

Rutger De Wit
Centre for Marine Biodiversity, Exploitation and Conservation (MARBEC).
Université de Montpellier, CNRS, IRD, Ifremer
Place Eugène Bataillon Université de Montpellier, Case 093, F-34095
Montpellier Cedex 5
Téléphone : 04 67 14 34 29)
 
 
Laurent Dagorn (Directeur de MARBEC)
Centre for Marine Biodiversity, Exploitation and Conservation (MARBEC).
UMR MARBEC (IRD, Ifremer, UM, CNRS)
Mobile : +33 (0)6 48 32 32 05
          
Station Ifremer
Avenue Jean Monnet
CS 30171
34203 Sète Cedex
France
 
Université de Montpellier
Bât. 24
Place Eugène Bataillon
34095 Montpellier Cedex 5
France
Tél : +33 (0)4 99 57 32 34