Life+ ENVOLL : Des aménagements pour favoriser la nidification des laro-limicoles

Des colonies protégées, des îlots créés et des radeaux construits en 2014/2015… ce n’est que le début !

Date de publication : 27/04/2015

Afin de faire face à deux menaces majeures pesant sur les laro-limicoles, que sont le dérangement des colonies et la disparition des sites de nidification sur les lagunes méditerranéennes, le projet Life+ ENVOLL prévoit la mise en œuvre d’actions de protection des colonies et de gestion conservatoire avec la création d’îlots et de radeaux de nidification.

>> Photo : Radeau Marais du Vigueirat, crédit Christophe Pin/AMV 

 

Ces actions sont mises en place sur un réseau interrégional de 9 sites Natura 2000 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), Languedoc-Roussillon et Corse.

Carte des sites (cliquez pour zoomer)

 

La mise en protection des colonies

Tout dérangement d’une colonie entraîne l’envol des adultes qui ne reviennent sur leur nid qu’au départ de l’intrus. Les dérangements répétés et de longue durée entraînent la destruction des œufs et des poussins (par défaut d’incubation ou trop longue exposition à la chaleur ou au froid) jusqu’à l’abandon du site par les adultes.

Ces trente dernières années, la pression du public sur les espaces littoraux a été grandissante et concerne un public varié : estivants, sportifs de nature, pêcheurs etc. Le cadre réglementaire existe, mais n’est pas toujours connu du public, ni même des gestionnaires de site et des services de police. Les colonies installées sur les étangs littoraux et en arrière plage sont les plus touchées par le dérangement.

Pour une gestion durable de ces espaces naturels publics, le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée a assuré en 2014 sur le littoral Audois, la mise en protection de 3 colonies de sterne naine, deux sur la commune de Leucate et une sur celle de Gruissan. Cette mise en protection consiste en la mise en défens des sites, via la pose de piquets et de filets.

Photo : Mise en protection de la colonie des Chalets (Gruissan), crédit K.Fortuné-Sans/PNR NM

 

Des radeaux et des îlots de nidification

Les laro-limicoles coloniaux se reproduisent sur des îlots peu ou pas végétalisés, protégés des aléas climatiques et des prédateurs terrestres. Les aménagements hydrauliques et la fixation du trait de côte ont stoppé les processus naturels de formation des îlots tandis que ceux existants, soumis aux pressions naturelles des milieux (érosion, sédimentation, végétalisation), ont largement disparu ou sont impropres à la nidification.

Ainsi, lorsque les conditions le permettent, la solution technique la plus classique est la création ou la restauration d'îlots.

Pour exemple, sur les Salins de Frontignan, site co-géré par Thau Agglo et l’EID, 3 îlots (d’une superficie totale de 895m2) ont été restaurés et 2 îlots (d’une superficie totale de 651m2) ont été créés en octobre 2014. Ces aménagements se sont accompagnés par la mise en place d’une martelière afin d’assurer une gestion hydraulique adaptée.

Photo : îlot créé Salin de Frontignan, crédit Nicolas Sadoul/AMV 

 

Propriété de la Compagnie des Salins du Midi, le site du Salin de Berre a également bénéficié de la création de 2 îlots. D’autres îlots sont actuellement en cours de réalisation sur ce site ainsi que sur le site du Salin de Giraud, sur lequel il est prévu une dizaine d'îlots de nidification.

Photo : création d’un îlot/Salin de Berre, crédit : Sonia Séjourné

 

La création d’un îlot de nidification de 200m2 est prévu en 2015-2016 sur le site des Salines de Villeneuve, suivi par le CEN L-R.

En l'absence d'îlots ou des conditions nécessaires à la construction ou à la restauration d'un îlot (portance du sol insuffisante pour un engin mécanique, forte variation des niveaux d'eau etc.), les radeaux forment un support alternatif pour la nidification des laro-limicoles.

Deux radeaux ont ainsi été construits par les Amis des Marais du Vigueirat et mis à l’eau en ce début d’année 2015, un de 72m2 sur le site des Marais du Vigueirat et le second de 22m2 sur la Poudrerie de Saint-Chamas, avec la mobilisation de l’équipe du SIANPOU.

Photo : Montage radeau Poudrerie Saint-Chamas, crédit : Christelle Galindo/AMV

 

A venir en Corse : les étangs de Biguglia et d’Urbino, gérés par le Département de Haute-Corse, accueilleront respectivement en 2016 trois radeaux (deux de 22m2 et un de 72m2) et un radeau de 200m2.

 

Ces sites aménagés ou protégés seront suivis tous les ans pendant la période de nidification des laro-limicoles coloniaux afin d'évaluer a) l'efficacité de ces méthodes de gestion sur le succès de reproduction de chacune des 9 espèces ciblées par le projet et b) l'impact de ces actions à l'échelle de la population.

 

  • Contact
Christelle Galindo 
Coordinatrice technique du projet Life+ ENVOLL
Amis des Marais du Vigueirat
Tél. 04 90 98 77 42

 

  • En savoir plus

Consultez le site internet du projet www.life-envoll.eu et sa Page Facebook Life+ Envoll

Page consacrée au projet sur le site Internet du Pôle lagunes