Formation des agriculteurs à la gestion concertée des ressources en eau

Un appel à candidatures pour des dispositifs plus pertinents et innovants

 

Cet appel à candidatures est issu de travaux menés à l’initiative de VIVEA [1], Fonds d’Assurance Formation des chefs d’entreprises agricoles non salariés.

L’ensemble de la démarche a été encadrée par un comité de pilotage régional présidé par VIVEA et associant la Région PACA, l’Agence de l’eau RM&C,  la DRAAF PACA,  la Maison régionale de l’eau, les chambres d’agriculture 05, 13, 84 et régionale, l’ARDEPI [2], le Réseau Régional des Gestionnaires de Milieux Aquatiques. Un appui est apporté par le cabinet d’études Contrechamp.

 

Contexte 

Conscients de la situation de la ressource en eau en milieu méditerranéen, déterminante pour une agriculture pérenne,  et de l’évolution des enjeux relatifs à l’eau, les élus du Comité régional VIVEA PACA se sont investis sur cette thématique, au travers d’une étude sur les besoins des agriculteurs en matière d’acquisition de compétences et de connaissances liées à ces enjeux.

Cette étude, réalisée en 2009 et 2010 avec l’appui de Contrechamp, a mis en avant la réalité des enjeux et des contraintes qui existent aujourd’hui autour de la disponibilité de la ressource en eau pour les agriculteurs et agricultrices de la Région, dans un contexte politique, institutionnel et réglementaire soulevant de nombreuses questions pour les acteurs du monde agricole :

- des enjeux relatifs au positionnement du monde agricole au sein d’une gestion concertée de l’eau et des milieux aquatiques tant à l’échelle régionale qu’à l’échelle locale correspondant aux démarches de gestion initiées sur la plupart des bassins versants de la région ; - des enjeux quantitatifs majeurs relatifs notamment à la disponibilité et au partage de la ressource en eau, dans le cadre duquel l’agriculture occupe uneplace particulière, ne serait-ce qu’au regard de son rôle historique dans le cadre de lavalorisation de l’eau et de ses conséquences sur le développement des territoires ;

- des enjeux qualitatifs moins prégnants mais soutenus comme déterminants parcertains acteurs (agriculture biologique, agriculture raisonnée) ;

- des enjeux relatifs aux milieux aquatiques et à leur entretien/gestion, concernant dans bien des cas l’agriculture au premier chef, principale riveraine ou exploitante de ces milieux.

 

Ces enjeux appellent de la part des responsables professionnels et des agriculteurs l’acquisition et la mise en œuvre de connaissances et de compétences spécifiques, de type :

- techniques et pratiques, avec pour enjeu « Maîtriser et adapter ses pratiques etses techniques associées à une gestion précautionneuse de l’eau et des milieux » ;

- stratégiques, avec pour enjeu « Faire évoluer son système d’exploitation en lien avec des enjeux relatifs à l’eau et aux milieux aquatiques » ;

- politiques, avec pour enjeu « Etre acteur de la gestion intégrée de l’eau » ;

 

Désireux d’accompagner ses contributeurs, VIVEA lance donc aujourd’hui un appel à candidatures destiné à permettre à différents partenaires de s’impliquer dans l’élaboration et la mise en œuvre de formations innovantes et partenariales.

 

Présentation de l’appel à candidatures 

L’objectif de cet appel à candidatures est de recenser des volontés de travailler en partenariat de la part de structures ayant un projet lié à la gestion concertée des ressources en eau qui concerne en priorité des agriculteurs de la région PACA, et dans lequel la formation pourrait jouer un rôle d’accompagnement (aspects qualitatifs, quantitatifs, gestion des milieux, implication dans les instances et démarches collectives).

Cet appel à candidatures concerne à la fois les structures de développement agricole, les organismes de formation, les structures de gestion de l’eau et des milieux aquatiques (ex. porteuses de SAGE ou de contrats de rivières), les structures de gestion de l’irrigation (ASA, fédérations des ASA,…), les associations, instituts techniques ou tout autre organisme intervenant dans le développement agricole et/ou la gestion de l’eau et des milieux aquatiques. Les projets proposant des associations entre ces différents acteurs seront fortement encouragés.

Le Comité régional VIVEA a choisi de faire porter cet appel à candidatures sur l’ensemble des enjeux liés à la gestion de l’eau et des milieux aquatiques pour l’agriculture en Provence Alpes Côte d’Azur.

 

Objectifs visés en matière de formation

L’objectif est de donner aux agriculteurs et aux agricultrices les clefs d’un meilleur investissement dans la gestion de l’eau sur leurs exploitations, et ce à différentes échelles :

- gestion à l’échelle des parcelles (adaptation des pratiques)

- gestion à l’échelle des exploitations (adaptation des systèmes)

- positionnement dans les instances de gestion de l’eau et des milieuxaquatiques

- compréhension du cadre institutionnel et de la règlementation

Le public visé : Prioritairement constitué des agriculteurs et agricultrices de la région PACA en tant que contributeurs VIVEA.

Le territoire concerné : Cet appel à projet concerne l’ensemble de la région PACA. Toutefois, les projets s’inscrivant dans une approche territoriale cohérente, basée par exemple sur des logiques de territoires cohérents au niveau hydrographique (bassins versants) ou territorial (Pays, intercommunalité, etc.) bénéficieront d’une attention spécifique.

 

Les différentes étapes

1. Lancement de l’appel à candidatures (mai 2012)

2. Réunions d’information (juin 2012) : pour répondre aux questions que se posent lescandidats et accompagner l’émergence des projets

3. Clôture de l’appel à candidatures et présélection des dossiers (septembre 2012)

4. Appui au montage des projets (octobre-décembre 2012, voire 2013 pour les projets les plus innovants)

5. Mise en œuvre des projets : à partir de l’hiver 2012 (possibilité de continuer en 2013 pour d’autres projets)

6. Suivi collectif en cours de réalisation et en fin de projets à visée de capitalisation des enseignements issus des projets de formation (suivi animé par VIVEA).

 

[1] VIVEA finance la formation continue des chefs d’entreprise agricole non salariés, oriente la politique de formation du territoire pour ses contributeurs, et contribue au développement des projets de formation innovants et expérimentaux

[2] Agence Régionale pour la maîtrise des irrigations

 

  • Contacts :

Pour obtenir des précisions ou pour un appui pour formuler votre réponse :

Sandrine PAGE, conseillère VIVEA PACA : s.page@vivea.fr / 06 77 80 31 39

Jean-Baptiste CHEMERY ou Pierre FILLATRE, cabinet Contrechamp : 04 78 39 31 18

 

Réponse à envoyer pour le 14 septembre 2012 à s.page@vivea.fr