Swiss replica watches uk has also rolex replica been able to return to the consumer's vision, but also for the swiss replica watches revival of the Swiss mechanical watch A certain breitling replica basis.
 CAMADAPT : Adaptation aux changements globaux dans la réserve de biosphère Camargue grand delta | Pôle-relais lagunes méditerranéennes

CAMADAPT : Adaptation aux changements globaux dans la réserve de biosphère Camargue grand delta

Rapports du projet LITEAU 2010-2013

Date de publication : 24/03/2015

Coordination Aurélien ALLOUCHE & Laurence NICOLAS 

P. Allard (DESMID) A. Allouche (RESSOURCE), P. Chauvelon (TDV), A. Dervieux (DESMID), ML Lambert-Habib (CEJU), G. Lefebvre (TDV), R. Mathevet (CEFE), L. Nicolas (DESMID-RESSOURCE), B. Poulain (TDV), F. Sabatier (CEREGE)

 

Le grand delta du Rhône se divise en trois entités géographiques rassemblées depuis 2006 dans le périmètre de la réserve de biosphère Camargue grand delta du programme « Man and Biosphere » de l’UNESCO. Dans le contexte de l’étude des changements globaux (changements d’occupation des sols, changements climatiques, perte de biodiversité), ce périmètre constitue un terrain privilégié d’investigation :

  • d’une part, il s’agit d’un milieu changeant par nature,
  • et d’autre part, en raison des nombreux suivis scientifiques mis en œuvre depuis plus de trente ans ainsi que des collaborations étroites et pluridisciplinaires que développent les instituts de recherche publics et privés avec les gestionnaires de l’espace que sont le Parc naturel régional de Camargue ou le Syndicat Mixte de Camargue gardoise (tous deux coordinateurs de la RB de Camargue).
 

Le projet CAMADAPT étudie certaines des capacités d'adaptation de la société et de son système de décision face aux changements qui affectent le littoral camarguais et le delta dans son ensemble.

La Camargue forme un système où les dimensions biogéographiques et sociales sont en étroite interaction. Les modifications engendrées par les changements liés au climat et à l'érosion du littoral obligent à questionner l'évolution actuelle et future de l’interaction homme-nature et de ses modalités régulatrices. Ces questions sur le changement affectent aussi bien le système de production que les identités territoriales, la structure foncière et l'ensemble des connaissances et représentations à partir desquelles on habite, travaille et produit en Camargue.

L'adaptation, concept mobilisé ici par les sciences de l’environnement et les sciences sociales, est un processus mêlant des dimensions hétérogènes et se développant par un passage constant entre différentes strates du social. De ce fait, la prise en compte des problématiques d’adaptation dans l’espace public et les politiques nationales suggère aux chercheurs de répondre à deux enjeux majeurs :

  • favoriser le décloisonnement des disciplines scientifiques dans la recherche finalisée et,
  • faire porter la recherche interdisciplinaire sur chacun des maillons qui composent l’action territoriale.
 

Chaque étape de la réflexion collectivement menée prend pour point de départ les principales dynamiques qui obligeront à plus ou moins long terme une adaptation des systèmes camarguais tels l’érosion du littoral ou le risque de submersion marine, les phénomènes de salinisation des terres ou encore les effets de l’élévation du niveau marin sur le fonctionnement hydraulique du delta. La gestion de ces aléas nécessitant de gérer ces dynamiques dans leur interaction, cela suppose, réciproquement, que les différentes disciplines du programme apportent un éclairage croisé.  Elles convergent ici par le biais de la construction d'une simulation SMA (Système Multi-Agents) et d'un jeu de rôles afin d'identifier et de faire prospecter par les acteurs les principaux modes d'adaptation en train de se dessiner sur le territoire.

Schéma représentant la collaboration interdisciplinaire autour du jeu de rôle CAMADAPT (en rouge sur la figure les résultats spécifiques à une discipline).
Cliquez pour zoomer

 

Ces différentes collaborations ont permis de porter les études suivantes au sein du projet CAMADAPT:

1. L’adaptation de l’hydrosystème camarguais et perspectives de gestion concertée

2. L’adaptation de la gestion des marais roseliers : entre artificialisation des milieux et écologisation des pratiques

3. La difficile inscription des risques littoraux dans l’action publique locale : perceptions sociales, espace public, et intégration juridique des contraintes géomorphologiques

a) approche sociologique et ethnologique

b) Intégration juridique des contraintes géomorphologiques pour anticiper le recul du rivage

4. L’intégration interdisciplinaire par la modélisation et le jeu de rôle, pour l’exploration participative de stratégies d’adaptation à l’échelle du delta rhodanien.

 

Perspectives :

Les résultats et outils de simulation développés dans le cadre de CAMADAPT sont destinés à être utilisés à trois échelons de réflexion et d’apprentissage.

  • Le premier se situe au niveau individuel. (ex cas de l’utilisation d’un simulateur « mar-o-sel » développé par la Tour du Valat qui pourra engendrer une discussion autour de scénarios testés et de leurs résultats, de questionner à la fois les connaissances techniques, scientifiques et empiriques des usagers et des scientifiques mais aussi les conséquences du changement climatique sur la disponibilité saisonnière de l’eau et la dynamique des ressources naturelles et des paysages. Ces expérimentations individuelles permettront une mise en capacité réflexive des acteurs quant à la gestion future des marais.
  • Le second se situe au niveau collectif. La gestion adaptative de systèmes socio-écologiques complexes demande une coordination des actions pour parvenir à des objectifs partagés. La coordination des actions demande un niveau de compréhension partagée du système ou de la situation.
  • Le troisième se situe au niveau territorial. Le jeu de rôles CAMADAPT va être utilisé à des fins de sensibilisation du grand public aux changements globaux. Egalement il sera utilisé lors de formation en master d’écologie et de gestion des territoires à Montpellier, ainsi qu’avec l’ATEN sur la médiation territoriale et la gestion adaptative.

De plus afin de poursuivre l’intégration des outils développés, les bases fonctionnelles d’un simulateur CAMADAPT a été construit et est disponible dans 2 résolutions spatiales (10 et 1 ha), il permettra d’intégrer l’ensemble des connaissances sur le fonctionnement des milieux agricoles et naturels et d’explorer des scénarios de gestion à l’échelle du delta de façon complémentaire au jeu de rôles.

 

Photo : séance de jeu avec scientifiques et techniciens au DESMID à Arles

 

  • En savoir plus

Documents à télécharger :

Rapport de synthèse

Rapport exécutif

Rapport final du projet

 

  • Contact

Laurence Nicolas

DESMID

laurence.b.nicolas@wanadoo.fr