Dynamique de la métapopulation de flamants roses en Méditerranée

Rôle des zones humides d'Afrique du nord et implications pour la conservation – thèse d’A. BOUCHEKER

 

Les Flamants roses de Méditerranée occidentale font l’objet d’un suivi à long terme depuis plus de 30 ans. Chaque année, des poussins sont marqués sur les différentes colonies du bassin Méditerranéen avec des bagues portant un code unique.  Le fonctionnement et les échanges entre les différentes colonies au nord de la Méditerranée ont fait l’objet de nombreux travaux.

 En revanche, les découvertes et les travaux récents sur les colonies nord-africaines obligent à reconsidérer le fonctionnement de la métapopulation méditerranéenne de cette espèce dans son ensemble. Le but de cette thèse a été de comprendre et préciser quantitativement le rôle joué par les zones humides de l’Afrique du nord dans la dynamique de la métapopulation de Flamants roses.

 

Dans cette thèse, sont documentées  la dispersion hivernale et la dispersion pour la reproduction des Flamants roses d’origine européenne en Algérie. L’étude apporte la première preuve de dispersion natale et de reproduction des individus bagués dans les colonies européennes vers l’Algérie et en même temps la confirmation de la première nidification d’individus d’origine turque dans l’ouest de la Méditerranée.

Les observations de Flamants roses bagués en Algérie montrent que la dispersion après l’envol atteint les zones humides de l’Est et de l’Ouest du bassin méditerranéen. 

Afin de comprendre les mécanismes à l’origine du choix des sites de reproduction des Flamants en Méditerranée, a été étudié la dispersion intra- et inter- annuelle entre les différents sites de reproduction des deux rives de la Méditerranée. L’échec de la reproduction suite à des conditions défavorables et la compétition pour la nidification semblent constituer les mécanismes proximaux les plus importants déclenchant la dispersion. Aussi nous avons comparé la survie des Flamants entre les deux rives de la Méditerranée.

Les résultats ont montré que la survie était légèrement meilleure sur la rive nord. 

Ce travail montre l’importance de la conservation des zones humides nord-africaines pour pérenniser la population de Flamants roses en Méditerranée.

 

  • En savoir plus

Télécharger la thèse

 

  • Contact
Arnaud Béchet
Chargé de recherche
Tour du Valat
Tél : 04 90 97 29 73

 

Crédit photo : Alan Johnson/TdV