Les Sentinelles de la mer, programme relais des sciences participatives

Le CPIE Bassin de Thau et les sciences participatives

Date de publication : 27/04/2016

Le programme Sentinelles de la Mer vise à relayer des projets de sciences participatives en mer, lagunes et littoral en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Une véritable vitrine et espace réseau pour les porteurs de projets et gestionnaires, le programme souhaite mobiliser les observateurs pour contribuer à la science tout en véhiculant les informations sur de bonnes pratiques en milieux naturels.

Le CPIE Bassin de Thau est un réseau associatif qui a pour objet la valorisation, le développement concerté et la promotion des initiatives dans le domaine de l’environnement et du développement durable. La richesse de l’association provient de son fonctionnement en réseau avec 16 structures membres œuvrant dans des domaines variés et complémentaires tels que les sciences participatives, l’éducation à l’environnement et au développement durable, la formation, l’agriculture, la conchyliculture, la pêche, la biodiversité ou la découverte par le sport. A travers le CPIE Bassin de Thau, les structures membres portent ensemble des projets collectifs, fruit de travail de réseau. En 2015, l'association a touché plus de 34 000 personnes à travers ses différentes actions.

Depuis 2008, le CPIE Bassin de Thau est à la coordination du projet Hippo-THAU, initié en 2005 par l'association Peau-Bleue (structure membre du CPIE BT). Le projet a pour objectif d'étudier l'écologie des populations d'hippocampes et de syngnathes afin d'améliorer les connaissances sur ces espèces et de sensibiliser le public à la préservation des hippocampes. Depuis la création de l’outil de saisie en ligne http://observatoire-hippocampe.fr/ , plus de 200 plongeurs bénévoles se sont mobilisés pour environ 700 observations, en plus de nombreuses contributions d'autres acteurs (scolaires, professionnels, grand public).

En 2014-2015, le CPIE Bassin de Thau a relayé en Languedoc-Roussillon le projet MedObs-Sub. Ce dispositif de surveillance de l’état de santé du milieu marin sur la façade Méditerranéenne française est coordonné par le CPIE Côte Provençale et financé par l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse.

En 2015, l'association Planète Mer a fait appel au CPIE Bassin de Thau pour relayer en Languedoc-Roussillon son projet BioLit. Ce programme national de science participative concerne la biodiversité littorale et les différentes menaces (déchets, usages) du littoral.

Projet "Sentinelles de la Mer" et objectifs

Afin de donner de la cohérence à l'animation de réseaux des observateurs en milieu marin et littoral, le CPIE Bassin de Thau a mis en place en 2015 le programme chapeau "Sentinelles de la Mer". C'est à travers ce programme qu'un agenda commun des sorties a pu être proposé pour les 3 projets, sus-cités, portés ou relayés par le CPIE Bassin de Thau. Les observateurs, très satisfaits de cette nouvelle structuration, pouvaient contribuer à plusieurs projets à la fois et, par conséquent, démultiplier le nombre d'observations.

Après la phase test, le programme "Sentinelles de la Mer" entre dans la phase de structuration en lien avec les collectivités, les gestionnaires et les porteurs de projets de sciences participatives. Ce travail est mené en concertation avec le réseau national Vigie-Mer qui regroupe les sciences participatives en milieu marin. Désormais, le programme "Sentinelles de la Mer" s'ouvre à d'autres collaborations et porteurs de projets de sciences participatives en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées qui souhaitent intégrer la dynamique. Il s'adresse ainsi aux différents acteurs (scientifiques, les gestionnaires et collectivités) pour mieux impliquer les citoyens dans l’amélioration de la  connaissance de l'environnement marin et littoral et des bonnes pratiques en milieu naturel.

L’intérêt pour les observateurs "sentinelles"

Les usagers de la mer, du littoral et des lagunes fréquentent tous les jours ces espaces dans le cadre des activités professionnelles (pêcheurs, conchyliculteurs, marins) ou de loisir (plongeurs, plaisanciers, promeneurs, baigneurs, pêcheurs loisirs). Par la fréquence de leurs observations et la connaissance des milieux, ils peuvent être de formidables "sentinelles" de leur environnement. Cependant, ils n'ont pas toujours connaissance des projets de sciences participatives existants et de l'intérêt que peuvent avoir leurs observations. Le programme "Sentinelles de la Mer" souhaite donner une meilleure visibilité aux différents projets de sciences participatives existants vis-à-vis du grand public et ira à sa rencontre avec un stand de présentation et d'animation pour donner une information sur la démarche et les différents projets en sciences participatives existants. Ce stand sera en itinérance toute l'année dans la région lors des événements en lien avec la nature, les pratiques sportives ou les activités maritimes.

Les observateurs "sentinelles" trouveront aussi, à travers le futur site internet du programme, un accès rapide aux projets de sciences participatives de la région qui correspondent à leurs observations. Ils auront accès au calendrier listant toutes les sorties organisées dans la région et pourront s'y inscrire. Des outils d'identification des espèces et des liens vers les sites d'identification existants seront facilement accessibles. Enfin, des informations sur les bonnes pratiques en milieux naturels seront communiquées via le programme et son site internet.

L’intérêt pour les porteurs de projets en sciences participatives

Le programme "Sentinelles de la Mer" propose d'être une plateforme d'animation de réseau de porteurs de projets de sciences participatives dans la Région. Il servira d'appui en communication pour relayer d'une manière cohérente et structurée les différents projets via le site et son agenda partagé des sorties. Pour les porteurs de projet, c'est un véritable outil de mobilisation et de fidélisation des observateurs et un levier pour plus d'observations en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.   

A ce jour, 18 projets de sciences participatives de 14 structures porteuses souhaitent intégrer la dynamique (Fish Watch Forum, Hippo-Atlas, Hippo-Habitat, Hippo-THAU, BioLit (Les saison de la Mer et Attention menace), Cybelle Méditerranée, les Initiatives océanes, Opération Méduses, Observations des Méduses en Méditerranée, Requin Pèlerin, RTMMF, Pix Whale, Diable de Mer, Projet Grand Large, Sentinelles PM, BioObs, les espèces qui coptent,...)

Gestionnaires et scientifiques

Le programme a pour vocation de mobiliser les scientifiques et les gestionnaires d’espaces naturels pour mieux cibler les actions de sciences participatives (quelles données, quelles fréquences, quel traitement, pour quelle utilisation) à mener dans un but de meilleure connaissance et de protection des espèces ou du paysage. En ce sens, il permet d’établir un lien entre la communauté scientifique, les gestionnaires et les observateurs. Les gestionnaires peuvent également transmettre au public, via le programme "Sentinelles de le Mer", les informations sur de bonnes pratiques en milieux naturels.

Relais locaux

Les clubs de plongée, les fédérations sportives, les professionnels de la mer, tous les usagers peuvent devenir les relais locaux du programme "Sentinelles de la Mer" et proposer des sorties ou transmettre l'information sur les projets de sciences participatives et les bonnes pratiques.

Partenaires financiers et techniques

La Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, le Parlement de la Mer, le Conseil Départemental de l'Hérault, la Fondation Léa Nature et la Fondation Nicolas Hulot via la Prime "J'agis pour la nature" soutiennent le programme "Sentinelles de la Mer".

De nombreux partenaires contribuent à la structuration du projet via le Comité de Pilotage, le Comité technique et le Comité scientifique : l'Agence de Aires Marines Protégées, le Muséum National d’Histoire Naturelle, l'Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (ISEM), l'Université de Montpellier, le CNRS, l'Institut Océanographique Paul Ricard, l'OSU OREME, l'Ifremer, l'INRA, l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD), l'Université de Nice Sophia Antipolis et le laboratoire Ecomers, le SMBT, le Siel, RIVAGE, le Graine LR, l'Université Pierre et Marie Curie, le Conservatoire d’espaces naturels LR à travers l’animation du Pôle-relais lagunes méditerranéennes, PNR Camargue, CEUFOP-SMEL, Peau-Bleue, l'Odyssée, Planète Mer, LPO 34, Cepralmar, Surfrider Foundation.

 

  • Contact

Si vous êtes une structure porteuse de programme en sciences participatives en mer, lagune ou littoral, un gestionnaire ou un citoyen intéressé par le programme "Sentinelles de le Mer", merci de contacter :

Aleksandra Rybnikow

Responsable communication et biodiversité au CPIE Bassin de Thau

a.rybnikow@cpiebassindethau.fr

Tel : 09 72 54 67 01

 

  • En savoir plus

En savoir plus sur le programme (site Internet du CPIE Bassin de Thau)

Voir l'article du 3/07/2015 "Devenir sentinelles de la mer, sur terre et en lagune"