Swiss replica watches uk has also rolex replica been able to return to the consumer's vision, but also for the swiss replica watches revival of the Swiss mechanical watch A certain breitling replica basis.
 Les suivis pesticides du programme de surveillance de la DCE | Pôle-relais lagunes méditerranéennes

Les suivis pesticides du programme de surveillance de la DCE

24 masses d’eau de transition ‘lagunes méditerranéennes’ concernées

Date de publication : 12/12/2014

 

Le suivi de l’état des lagunes est mis en œuvre à travers le programme de surveillance de la Directive Cadre Européenne sur l’eau (DCE) au sein des masses d’eau dites ‘de transition’[1]. L’Agence de l’eau RMC est responsable de la production de l’ensemble des données relatives à la qualité des eaux du Programme de surveillance en Rhône-Méditerranée et en Corse et s’appuie sur l’Ifremer pour les eaux dites ‘de transition’, qui concernent les lagunes méditerranéennes, le delta et les bras du Rhône.

 

Quels réseaux en charge du suivi ?

Concernant l’état qualitatif de ces masses d’eaux de transition, il s’agit principalement du :

  • Réseau de Contrôle de Surveillance (RCS) pour connaître l’état général des eaux. Les masses d’eau suivies dans ce cadre sont celles jugées représentatives de la diversité des masses d’eau. Ainsi, 11 masses d’eau de transition sont concernées par le RCS en Rhône-Méditerranée et 4 en Corse. Le suivi des pesticides a concerné deux campagnes : en 2009 et en 2012.
  • Réseau de Contrôle Opérationnel (RCO) : ce suivi concerne les masses d’eau identifiées comme risquant de ne pas atteindre le bon état ou le bon potentiel (écologique et chimique) à l’horizon 2015. Il consiste en la surveillance des seuls paramètres qui posent problème. 18 masses d’eau de transition sont concernées par le RCO en Rhône-Méditerranée (dont 7 sont également dans le RCS) et 3 en Corse (également dans le RCS). Le suivi des pesticides a concerné une campagne en 2009.

En 2015, le suivi des pesticides concernera à nouveau les masses d’eau suivies au sein du RCS et du RCO.

 

Le choix des points de surveillance au sein de ces masses d’eau a été fait en tenant compte des réseaux de surveillance déjà existants et mis en œuvre par l’Ifremer : REPHY, ROCCH, RINBIO et Réseau de Suivi Lagunaire (mis en œuvre par l’Ifremer avec la Région Languedoc-Roussillon et l’Agence de l’eau RMC de 2000 à 2013).

 

Les modalités du suivi des pesticides : fréquence et méthode d’échantillonnage

Quelques pesticides apparaissent au sein des 41 substances prioritaires (pesticides, métaux lourds et polluants industriels) identifiées par la DCE pour caractériser l’état chimique des eaux :

>> Retrouvez le détail des pesticides et le lien vers leur fiche INERIS (portail substances chimiques)

Ces substances sont recherchées une fois tous les 3 ans dans les masses d’eau du RCS et une fois tous les 6 ans dans les masses d’eau du RCO.

>> Fréquences d'échantillonnage

Compte tenu des difficultés analytiques liées à la faible concentration des contaminants chimiques dans l’eau, le bassin RMC a fait le choix de suivre la contamination chimique grâce à des pochons de moules pour les contaminants hydrophobes et à la technique des échantillonneurs passifs pour les contaminants hydrophiles. Les échantillonneurs passifs permettent d’extraire et de concentrer in situ des composés dissous sur un support solide. PEPS LAG a ainsi permis d’alimenter la réflexion sur cette thématique, en ciblant 73 pesticides sur 26 lagunes et en montrant les bénéfices de l'utilisation de ces nouvelles techniques intégratives de prélèvement, pour l'échantillonnage des eaux marines (PEPS, 2009) et de transition (PEPSLAG, 2013).

 

Quels résultats du suivi ?

Concernant les eaux littorales (côtières et transition), toutes les données acquises sont mises gratuitement à la disposition du public par l’Ifremer pour les bassins Rhône-Méditerranée et Corse sur le site envlit.ifremer.fr

Un atlas interactif de l’ensemble des résultats du suivi est disponible pour les masses d’eau suivies.

Les résultats relatifs aux pesticides peuvent y être affichés :

Les résultats en ligne concernent la campagne 2009. Une mise à jour est prévue fin 2014 avec les résultats 2012.

 

Par ailleurs, l’ensemble des résultats des campagnes DCE sont mis en ligne sous forme de rapports de synthèse sur le site Archimer de l’Ifremer. Pour la campagne RCS 2012, concernant les pesticides, on peut noter:

  • Pour le «  District Rhône et côtiers méditerranéens » : parmi les pesticides mesurés dans la colonne d’eau par échantillonneurs passifs, seul le Diuron est responsable du déclassement des étangs de Thau et Méjean Ouest.
  • Pour le « District Corse » : Aucune présence de substances prioritaires dans la colonne d'eau, mesurées à l'aide des échantillonneurs passifs, n'est notée, que ce soit pour les masses d'eau côtières ou de transition.

Retrouvez également les résultats du RCS/RCO 2009 pour les districts Rhône et côtiers méditerranéens et Corse.

Ces résultats concernant les pesticides, différent notablement de ceux de la campagne 2010 PEPSLAG menée sur l’ensemble des lagunes. Ceci indique l'importante variabilité des apports aux lagunes qui malgré l'emploi d'échantillonneurs intégratifs doit encore faire l'objet d'investigations.

En 2015, l’Ifremer et l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse mettront en œuvre un suivi plus fréquent sur deux masses d’eau de transition afin d’évaluer les variations intra-annuelles des niveaux de contamination dans les lagunes en vue de consolider les indicateurs.

 

Par ailleurs, le Tableau de bord du SDAGE adopté par le comité de bassin de décembre 2013 publie des résultats de suivi pour les masses d’eau côtières et de transition de Rhône-Méditerranée entre 2005 et 2012 :

Cliquez sur la carte pour le détail 

 

L’objectif de bon état chimique en 2015 a été reporté pour 22% des masses d’eau de transition de Rhône-Méditerranée à 2021 et 2027.

Cliquez sur la carte pour le détail 

 

 

  • En savoir plus

www.corse.eaufrance.fr

www.rhone-mediterranee.eaufrance.fr

 

  • Contact
Anais Giraud
Agence de l'eau RMC, délégation de Montpellier
tél : 04 67 13 36 22
 
Valérie Derolez
Ifremer de Sète (LER-LR : Laboratoire Environnement - Ressources Languedoc - Roussillon)
tél: 04 99 57 32 79
 


[1] Définition : « masses d’eaux de surface à proximité des embouchures de rivières, qui sont partiellement salines en raison de leur proximité d’eaux côtières, mais qui sont fondamentalement influencées par des courants d’eau douce ». Hormis le delta et bras du Rhône, les lagunes méditerranéennes de plus de 50 ha appartiennent au type T10 ‘lagunes méditerranéennes’