Etangs de Villepey

Présentation / Activités / Faune - Flore / Problématiques / Gestion

Mise à jour le 21/08/2015

Retour  à la carte

Cliquez sur la carte pour plus de détails

Présentation

Les étangs de Villepey sont situés sur la commune de Fréjus (Var) et s’étendent entre le fleuve « Argens » et le village de St-Aygulf. D’une superficie de 259 ha, ils appartiennent en totalité au Conservatoire du Littoral.

Ils constituent une des rares zones humides littorales entre la Camargue et l’Italie, avec les salins d’Hyères. Ils résultent à la fois de processus naturels (divagations du delta de l’Argens au fil des siècles, formation de la lagune) et des activités humaines (exploitation de sablière/sgravières à partir des années 50). Zone de transition paysagère entre les massifs des Maures et de l’Estérel, les étangs de Villepey sont remarquables par les échanges continus entre eaux douces et marines qui ont induit une forte diversité de milieux naturels.

 

Haut de page

Activités

Les étangs de Villepey et ses zones humides périphériques offrent une grande diversité d’activités professionnelles et récréatives, tout en respectant la diversité des milieux naturels. Outre lapêche, exercée de novembre à mars par un professionnel conventionné, le site est aussi marqué par la présence d’activités agricoles avec : le pastoralisme (qui permet un entretien régulier et une ouverture du milieu), l’apiculture, et les activités d’une ferme pédagogique (l’éducation et la sensibilisation à l’environnement auprès des scolaires. A noter également l’activité traditionnelle de récolte de la Canne de Provence pour la confection de anches d’instruments à vent, exportées dans le monde entier.



A côté de ces activités, le site accueille également un public touristique plus ou moins averti (observation nature, chasse, pêche à la ligne) et sert également de support à de nombreuses activités socio-éducatives : chantiers nature de réinsertion, jardin solidaire avec production de produits biologiques et animations nature à destination du grand public, des scolaires et des centres de loisirs…

Haut de page

Faune - Flore

Mosaïque de milieux.

Inventorié comme ZNIEFF et ZSC au titre de la Directive Habitat (FR 9301627), le site de Villepey est remarquable de part la diversité des habitats naturels qui le composent : milieux aquatiques (lagune, embouchure de fleuve côtier), milieux dunaires, sansouires, vasières, roselières sèches et humides, ripisylves, le tout en étroite relation avec les milieux secs (pelouses sèches, maquis, pinède).

Plusieurs espèces végétales, peu représentées dans la région, confèrent également au site une fonction de réservoir de biodiversité indéniable : Canne de Fréjus, Asperge maritime, Euphorbe peplis, Echinophore épineux…S'ajoute également à cela un potentiel avifaunistique remarquable avec environ 267 espèces d’oiseaux recensées, majoritairement des migrateurs. Certaines espèces patrimoniales sont cependant nicheuses : le Blongios nain, la Lusciniole à moustache, le Bruant proyer…

En dehors des oiseaux, l’herpétofaune est également bien représentée avec de nombreuses espèces de couleuvres, la Cistude d’Europe ou encore le Crapaud calamite.

 

 

 

 

 

 

Haut de page

Problématique

Site périurbain, le site subit une forte pression de fréquentation qui se traduit par de multiples dégradations et également par des conflits d'usage entre les activités anthropiques. Hormis ces problématiques, récurrentes sur de nombreux sites lagunaires, les étangs de Villepey connaissent également des problèmes d'échanges hydrauliques mer-lagune et de qualité des eaux prégnants. L'ouverture du grau depuis juin 2010 favorise  les échanges avec la mer, ce qui induit un fonctionnement riche et varié entre les apports d'eau douce et d'eau de mer.Grâce à ces échanges continus, un habitat naturel reconnu d’intérêt communautaire prioritaire à l’échelle de l’union européenne (la lagune méditerranéenne) retrouve un optimum écologique.

La proximité des zones urbaines périphériques modifient largement l’équilibre écologique du site. Cela se traduit par la prolifération de plantes envahissantes : herbe de la pampa, chèvrefeuille du japon, yucca, mimosa, lampourde d'Italie…La problématique d’élimination de ces espèces est ainsi prioritaire, tout comme la problématique de fermeture des milieux (la conservation des milieux ouverts est un enjeu majeur sur le site).

 

 Baccharis. 

 

 

Haut de page

Gestion

Le Conservatoire du littoral a délégué, par convention, la gestion à la mairie de Fréjus. La Direction de l’Aménagement via son service Environnement et Développement Durable assure cette gestion grâce à la présence d’une équipe permanente de gardes du littoral. Leur but est d’assurer le suivi, la surveillance, l’entretien et la gestion quotidienne du site.



Comme l'ensemble des sites du Conservatoire du Littoral sous convention, les étangs de Villepey disposent d'un plan de gestion qui est d'ailleurs actuellement en cours de renouvellement.

 

      

 

 

 

  • A consulter

 

Fiche Site Ramsar (Portail national zones humides)

Haut de page